L’organisation de Notre-Dame

L’archevêque de Paris

Le terme cathédrale vient du mot cathèdre, siège de l’évêque. L’évêque est le prêtre qui a autorité sur un diocèse. Conformément à la loi de séparation des Églises et de l’État, il est l’affectataire des églises construites avant 1905, propriétés soit des municipalités, soit de l’État. A Paris, il délègue son pouvoir à des curés de paroisse ou au recteur-archiprêtre dans le cas de la cathédrale.
Ordonné prêtre en 1995, Monseigneur Michel Aupetit est vicaire général du diocèse de Paris de 2006 à 2014. Nommé évêque du Diocèse de Nanterre en 2014, le Pape François l’a nommé archevêque de Paris le 7 décembre 2017. Depuis le 8 janvier 2018, il est Ordinaire des catholiques des églises orientales résidant en France n’ayant pas leur propre ordinaire. Le 22 décembre 2018, le pape François le nomme membre de la Congrégation pour les évêques, le 15 mai 2019 il le nomme membre de la Congrégation pour les Églises orientales et le 28 mai 2019 membre de la Congrégation pour le Clergé.

Le recteur-archiprêtre de la Cathédrale Notre-Dame de Paris

Le recteur est le prêtre qui a la responsabilité d’une basilique. Notre-Dame est une basilique dite « mineure » depuis 1805, sur décision du pape Pie VII. L’archiprêtre est le prêtre qui gère une cathédrale.
Ordonné prêtre en 1980 par le cardinal Marty, Monseigneur Patrick Chauvet est nommé en septembre 1984 directeur du Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux. Professeur de théologie, il forme laïcs et religieux à l’École cathédrale de Paris.
Recteur de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre en 1995, il quitte cette charge en septembre 1999, à la suite de sa nomination comme vicaire épiscopal pour l’enseignement catholique.
Le 1er septembre 2003, il devient vicaire général du Diocèse de Paris puis recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 1er septembre 2016.

Le chapitre

À l’origine, les chanoines, constituant le Chapitre, se réunissent dans le chœur de la Cathédrale pour y chanter les Offices du jour. Aujourd’hui, le Chapitre a pour vocation de soutenir l’évêque et de prier pour les intentions de son diocèse.
L’évêque nomme les chanoines en fonction des charges diocésaines qu’ils exercent ou qu’ils ont exercées. Ils se répartissent dans trois groupes différents : les chanoines titulaires, honoraires et d’honneur.
Monseigneur Patrick Chauvet exerce actuellement la charge de doyen du Chapitre à la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Nommé par le collège des chanoines titulaires, il veille au bon fonctionnement de l’institution canoniale.

Les prêtres

Les prêtres de Notre-Dame sont les Père Jérôme Bascoul, Père Jean-Philippe Fabre, Père Bernard Gillibert, Père Jacques de Longeaux, Père Brice de Malherbe, Père Bernard Terrien et Père Henry de Villefranche.

Les clercs et les bénévoles aident au service des célébrations

Jeunes étudiants ou professionnels, ils engagent leur temps au service de l’autel pour seconder au déroulement des offices. Ils portent la croix, les cierges ou l’eau. Ils lisent également des textes liturgiques ou cérémoniaires. Le responsable des clercs coordonne les divers groupes de clercs, des temps de prière et des temps de partage amical. Ces temps de réunions font partie intégrante du service de clerc.

Les chevaliers du Saint Sépulcre

L’Ordre est le plus ancien des Ordres Pontificaux. Le Pape nomme son Grand-Maître, un  cardinal (actuellement Monseigneur Edwin O’Brien) au Saint-Siège de Rome. Sa mission essentielle est le soutien aux Chrétiens de Terre Sainte, tâche à la fois spirituelle et caritative.

Les membres de l’Ordre sont pour la plupart des laïcs, pleinement insérés dans la vie familiale et professionnelle. Lors de leur cérémonie d’admission, ils prennent l’engagement, pour leur vie entière, de se dévouer au service de l’Église Catholique et des populations chrétiennes de Terre Sainte. L’Ordre compte plus de 22 000 membres organisés en 52 lieutenances ou délégation dans 29 pays du monde. En France, ils sont 830, dont 135 Dames et 52 ecclésiastiques sur 11 régions et 31 commanderies. Les Chevaliers du Saint-Sépulcre s’engagent à vie mais ne prononcent pas de vœux.

Selon leur statut, les Chevaliers du Saint Sépulcre de Jérusalem sont les auxiliaires du Chapitre de la Cathédrale. Ils gardent les Saintes reliques, dont la Couronne d’épines, lors des présentations à la vénération des fidèles . Ils participent ainsi aux cérémonies de l’Assomption, aux processions des 14 et 15 août en signe de fidélité à Marie.