Le Centurion Corneille aux pieds de saint Pierre

par Aubin Vouet (1639)

May peint en 1639 par Aubin Vouet, offert par la confrérie des orfèvres. Il représente saint Pierre, apôtre, relevant le centurion Corneille, nouveau converti, alors qu’il se prosternait devant lui. Saint Pierre signifie ainsi qu’il n’est qu’homme et que tout signe d’adoration revient à Dieu seul. En savoir plus.

Non exposée :

Stockée en réserve, hors de la cathédrale

Grand bourdon “Emmanuel”

par Florentin Le Guay (1686)

Le grand bourdon “Emmanuel” est la plus ancienne cloche de la cathédrale. Réalisé en 1686 et d’un poids de 13 tonnes, il a pour parrain Louis XIV.

Non exposé :

Toujours dans la cathédrale, inaccessible depuis l’incendie

Petit bourdon “Marie”

par Royal Eijsbouts (2012)

Bourdon de 6 tonnes réalisé par la manufacture Royal Eijsbouts aux Pays-Bas en 2012 et installé dans la Tour Sud. Il se trouve à proximité du bourdon Emmanuel de 1686.

Non exposé :

Toujours dans la cathédrale, inaccessible depuis l’incendie

Les 8 cloches

par Cornille-Havard (2012 - 2013)

Cet ensemble de 8 cloches fabriqué en Normandie puis installé dans la tour Nord de la cathédrale lors du jubilé des 850 ans de la cathédrale en 2013. En savoir plus.

Non exposées :

Toujours dans la cathédrale, inaccessible depuis l’incendie

Panneaux des stalles

(1710 - 1714)

Au-dessus des stalles prennent place 16 panneaux de chêne laissé au naturel, alternativement ovales et carré long, représentant la Vie de la Vierge. Ces œuvres ont été réalisées entre 1710 et 1714.

Non exposés :

Toujours dans la cathédrale, inaccessible depuis l’incendie

Horloge

par Collin (1867)

Ce mécanisme d’horloge de plus de 2 mètres, aujourd’hui disparu, est construit en 1867 par le fameux horloger Collin. Il permettait de donner l’heure sur 4 cadrans situés à l’extérieur de la charpente.

Non exposée :

Détruite lors de l’incendie