Ash Wednesday
publié le 30/01/2013 dans 2013

The mercredi 13 février 2013

Mercredi 13 février 2013

Ash Wednesday marks the entry in Lent, lent entirely to the feast of Easter, celebrating the resurrection of Christ and the heart of the Christian faith.

Coming to receive the Ashes is to take our place in the queue of sinners and engage with them in the path of conversion. We do not have too many of these forty days to let us lead to the root of sin.

We are not sinners simply because we have accumulated faults; We are sinners because our heart has turned away from God. This radical movement is the cause and the explanation of the various faults that we can commit. Their list will always be renewed, if we do not accept to attack sin at its root, if we do not accept radical conversion to faith in God.

If we can recognize ourselves as sinners and enter a path of conversion, it is because the Divine mercy allows us to see the evil in us as we see it out of us. What we see of God's mercy is that even that allows us to recognize the action of the evil in this world because we are seeing it in the light of the victory of Christ. It is because we believe that God is a god of tenderness and mercy, because we know that Christ gave his life to deliver us from sin, that we may dare to look in the face at the sin of our heart.

It is often said that our society has lost the sense of sin. Perhaps it should be explained a little more that the loss of the meaning of sin is only the consequence of the loss of the sense of mercy. If our society is unable to identify and name sin, it is that it has forgotten to be under the merciful hand of a father whose constant concern is to grant his forgiveness and reconcile the men with him.

There is no point in exhorting people to recognize themselves as sinners if first they are not told the good news of salvation and if they are not given the opportunity to face death because they are already in the risen one.

† André Cardinal Twenty-three
Archbishop of Paris

 

Offices

8:00 am: Mass with imposition of ashes

9:00 am: Mass with the imposition of ashes Celebrated in the choir

12:00 pm: Mass with the imposition of ashes
célébrée par le cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris

17H45: Office of the Vespers of Ash Wednesday
Broadcast Live on KTO, Catholic television

6.30 pm: Mass with the imposition of ashes
présidée par Monseigneur Patrick JACQUIN, recteur-archiprêtre de la cathédrale
Broadcast Live on Radio Notre-Dame

8.30 pm: Mass with the imposition of ashes
présidée par le chanoine Denis DUPONT-FAUVILLE, chapelain

 

Ash Wednesday, coming in Lent

During the celebrations of this Wednesday, The priest marks the forehead of the faithful of Ashes By saying: Convert and believe in the Gospel. Ash symbolizes the fragility of man, but also the hope in God's mercy. This day is A day of fasting and abstinence : This sign of penance, which comes from the biblical tradition... Manifests the condition of sinful man, who outwardly confesses his fault before the Lord and thus expresses his will for inner conversion, led by the hope that the Lord will be for him full of tenderness.

The Gospel of this day is a passage from St Matthew (Chapter 6, verses 1 to 6 and 16-18) which Encourages the faithful to pray and act, not in a proud and ostentatious manner, but In the secret of their hearts : When you give alms, let your left hand not know what your right hand gives you so that your alms will remain secret; Your father sees what you do in secret. (...) When you pray, retire to the bottom of your house, close the door, and pray to your father who is present in the secret (...) When you fast, perfume your head and wash your face; So your fast will not be known to men, but only to the father who is present in the secret.

Lent is time lived in Prayer, fasting and sharing. We are invited:
– To pray more, with family, in groups, in their parish...;
– To fast some days of Lent (especially this Ash Wednesday and Good Friday, last Friday in Lent);
-To turn more towards others, to live this sharing, for example by bringing
Support for a charitable organization.

To help the faithful to convert and grow in humanity, the church also offers the faithful to receive The Sacrament of Reconciliation (confession).

 

HOMILY OF CARDINAL ANDRE TWENTY-THREE
Jl 2, 12-18 ; Ps 50, 3-6.12-14.17 ; 2 Co 5, 20 – 6, 2 ; Mt 6, 1.16-18

Brothers and sisters,

Nous sommes invités à vivre ce Carême de l’année 2013 sous le signe de l’Année de la foi que le Saint Père a promulguée pour toute l’Église et à laquelle nous participons de différentes façons dans nos communautés. C’est dire que notre cheminement, à partir de ce jour d’ouverture du Carême jusqu’à Pâques, sera éclairé par cette Année de la foi et sera vécu comme un chemin d’approfondissement, d’épanouissement et de fécondité de notre foi.

Si nous sommes invités par l’évangile de saint Matthieu à concentrer nos efforts de conversion sur la prière, le partage et le jeûne, nous n’oublions pas que ces démarches, comme l’évangile nous le rappelle, ne sont pas d’abord destinées à manifester notre sainteté aux yeux des hommes, mais à traduire notre disponibilité intérieure et personnelle devant Dieu qui connaît le secret des cœurs. Augmenter notre temps de prière, en tout cas le vivre de manière plus régulière. Augmenter notre capacité de partager, non seulement notre superflu mais aussi notre nécessaire avec ceux qui sont dans le besoin. Éprouver dans notre chair par le jeûne et la privation que l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Ces trois démarches de la prière, du partage et du jeûne visent à mettre notre cœur en disponibilité pour accueillir l’appel de Dieu et y répondre, et surtout à éprouver dans notre désir, dans l’utilisation des moyens dont nous disposons, dans l’orientation de notre vie, que Dieu est le seul nécessaire et que c’est Lui qui est le fondement de toute chose.

Dans cette démarche de foi, la reconnaissance du Dieu Père de Miséricorde, comme nous l’indiquait le prophète Joël, nous fait prendre conscience que l’amour de Dieu, toujours disponible, déborde de toutes manières nos imperfections, nos limites et nos fautes. Celui vers lequel notre foi se tourne, celui que nous essayons de mieux connaître par l’engagement de la foi est en même temps celui qui constitue notre espérance : Dieu riche en miséricorde. C’est pourquoi saint Paul nous invite et nous exhorte à nous laisser réconcilier avec Lui, non pas d’abord parce que nous serions capables de rénover complétement notre manière de vivre, mais parce que Dieu veut nous réconcilier avec Lui, parce qu’il a pris l’initiative d’envoyer son fils en ce monde pour prendre sur lui-même le péché du monde, et ainsi nous délivrer du péché.

Au nom du Christ, au nom de celui qui a pris sur lui le péché des hommes, nous sommes invités à nous laisser réconcilier avec Dieu, c’est-à-dire à laisser Dieu exercer sa miséricorde sur notre vie et à le laisser construire en nous une nouvelle manière de vivre. C’est dans la mesure où notre foi en cette puissance miséricordieuse de Dieu qui agit, et notre espérance qui nous tourne vers Lui pour accueillir son pardon, que notre charité peut se trouver renouvelée, développée, et s’exprimer d’une façon plus concrète et plus ample à travers tous les moments de notre existence.

Cet appel à la conversion, cet appel à accueillir la miséricorde, cet appel à vivre une vie nouvelle, c’est maintenant qu’il nous est adressé. C’est maintenant le moment favorable, c’est maintenant le jour du salut. Évidemment nous ne sommes pas dupes de cette formulation. Depuis la mort et la résurrection de Jésus tout moment de notre vie est un moment favorable, et tous les jours de notre vie sont des jours du salut. Mais en ce jour où nous nous mettons en marche d’une façon plus délibérée vers un renouvellement de notre vie baptismale, cette exaltation du moment favorable et du jour du salut prennent une dimension particulière : c’est aujourd’hui, frères et sœurs, que nous sommes invités à entrer résolument dans le chemin de la foi, de l’espérance et de la charité.

C’est pourquoi tout à l’heure, en vous imposant les cendres, je vous dirai la formule tirée de l’Évangile : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne nouvelle » (Mc 1, 15), parce que la foi en la Bonne nouvelle du salut, la foi au Christ venu prendre sur lui notre péché, la foi en ce temps favorable et ce jour du salut sont indissociables de notre conversion de vie. C’est parce que nous croyons en Dieu que nous sommes appelés à une vie nouvelle, et nous menons une vie nouvelle pour que notre foi se développe et porte davantage de fruit. La conversion est indissociable de la foi, sinon elle n’est qu’un effort moral pour perfectionner notre existence, elle succombe aux défauts que saint Matthieu soulignait dans son évangile : changer dans nos pratiques pour montrer aux hommes que nous sommes des justes. La conversion selon le Christ consiste au contraire à exprimer notre foi indéfectible en la miséricorde de Dieu, notre espérance inépuisable en l’actualité de sa miséricorde, par le changement qu’il produit en nos cœurs, et de nos cœurs à nos manières de vivre.

Ce temps favorable, ce jour du salut, ce temps de la conversion pour croire à la Bonne nouvelle, oui c’est vraiment un temps de joie et c’est un temps d’exultation parce que chaque pas franchi dans la direction de la foi, de l’espérance et de la charité nous engage davantage dans le mystère de Dieu et nous fait éprouver davantage encore l’amour dont il aime chacun d’entre nous.

« Sonnez de la trompette dans Jérusalem, prescrivez un jeûne sacré, annoncez une solennité, réunissez le peuple » (Jl 2, 15-16), voilà ce que le prophète demandait à Israël, voilà ce que Dieu nous demande aujourd’hui : vivre ce temps de grâce, ce jour du salut, dans la joie de l’espérance. Amen.

† André Cardinal Twenty-three
Archbishop of Paris

 

Sundays of lent to Notre-Dame de Paris

Saturday:

17h45 : Offices of the first Vespers of the Sunday of lent
18h30 : Mass early Sunday of lent

20:30 : Auditions d’orgue

 

Sunday:

8:30 : Mass of the Sunday of lent
9:30 : Offices of the Laudes of the Sunday of lent
10:00 : Mass Gregorian Sunday of lent
11:30 : Mass International Sunday of lent
12:45 : Mass of the Sunday of lent

16:30 : Lent Conference
18:00 : Office of the Vespers of the Sunday of lent
18h30 : Mass of the Sunday of lent celebrated by Cardinal André VINGT-TROIS, Archbishop of Paris

Light a candle at Notre-Dame