Cérémonie de remise de la médaille de bronze du Mérite diocésain

Dimanche 10 janvier 2010

Ce dimanche 10 janvier 2010, au cours de la messe de 18h30, nous rendions grâce pour le ministère des diacres permanents du diocèse de Paris présents avec leurs épouses autour du cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, qui présida l’eucharistie.

Nous étions également en action de grâce avec les employés et bénévoles de la cathédrale à l’occasion de la remise des médailles du Mérite diocésain à dix d’entre eux :
- Madame Jocelyne PEROUX, hôtesse d’accueil, employée depuis 1984,
- Madame Amalia Élina VEGA, hôtesse au trésor, employée depuis 1985,
- Monsieur Joachim IRUDAYANATHAN, gardien, employé depuis 1985,
- Messieurs Olivier LATRY, Philippe LEFEBVRE et Jean-Pierre LEGUAY titulaires du grand orgue, employés depuis 1985,
- Monsieur Michel CHAUDRON-PRAILLET, sacristain, bénévole de 1978 à 1987 et employé depuis 1987,
- Monsieur Yves CASTAGNET, titulaire de l’orgue de chœur, employé depuis 1988
- Madame Nathalie OUAHMANI, secrétaire de l’intendance, employée depuis 1990,
- Monsieur Jean-Pierre CARTIER, bénévole à la cathédrale depuis 29 ans et coordinateur des 44 sessions d’été de CASA.

 

Au cours de cette célébration, la Maîtrise de Notre-Dame de Paris (Chœur d’adultes, Jeune Ensemble et Chœur d’enfants) soutint notre prière en chantant, sous la direction de son chef Lionel SOW, la Messe solennelle pour deux orgues et chœurs de VIERNE ainsi que le motet Ave virgo sanctissima de GUERRERO, hymne mariale, en hommage à Monseigneur Jehan REVERT, Chanoine et Maître de Chapelle émérite de la cathédrale qui fêtait ses 90 ans.

 

À l’issue de la célébration, la remise de la médaille du Mérite diocésain par l’archevêque de Paris eut lieu dans les anciens locaux, locaux historiques, de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, Rue Massillon, à tout juste quelques mètres de la cathédrale. Un salut tout particulier fut adressé par le cardinal à Monseigneur Jehan REVERT qui, comme il se doit, souffla 90 bougies disposées sur un gâteau ! Un buffet réuni pour la soirée la "grande famille cathédrale", Clergé, salariés, bénévoles, famille et amis dont les anciens recteurs de la cathédrale ainsi que des anciens chapelains et salariés.

 

JPEG - 66 ko

© NDP

 

Allocution du Cardinal André Vingt-Trois
pour la CEREMONIE DE REMISE DE LA MEDAILLE DE BRONZE DU MERITE DIOCESAIN

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Comme vous le savez, l’histoire de ce petit hôtel particulier où nous nous trouvons est liée à celle de la cathédrale depuis sa construction, tout particulièrement depuis le XVème siècle. Sans remonter jusque là, même si beaucoup de ceux qui sont ici participent à la vie de la cathédrale depuis fort longtemps, les plus anciens d’entre vous se souviendront bien, et Mgr Revert plus que nous tous, du temps où ces murs abritaient l’internat de la maitrise de Notre-Dame, jusqu’à son déménagement il y a un peu plus de vingt ans. Cette maison est donc le lieu idéal pour notre petite réunion familiale de ce soir, qui honore en particulier quelques acteurs centraux de l’animation musicale et liturgique de la basilique : je parle de son quadrige d’organistes titulaires, dont la réputation s’étend bien au-delà de notre diocèse et de nos frontières.

Tous les dix, vous avez vécu une part substantielle de l’histoire récente de la cathédrale, puisque la médaille que vous recevez consacre une fidélité de 20 ans, 25 ans, 26 ans pour Mme Peroux, 30 ans pour M. Cartier et même 32 ans pour M. Chaudron-Praillet ! C’est peu au regard des presque huit siècles et demi de notre cathédrale, mais votre fidélité n’en est pas moins une bien grande grâce ! Vous savez combien je me réjouis que le diocèse de Paris puisse s’appuyer sur vos talents divers, et combien je vous suis reconnaissant de votre engagement personnel exemplaire et fructueux, et en ce qui concerne M. Cartier bénévole, ce qui ne le met pas pour autant à l’abri de la fatigue des jours de grandes fêtes.

La vie de cette grande maison est une aventure qui nécessite des forces nombreuses, unifiées et généreuses pour affronter les défis souvent imprévisibles qui vous sont lancés. Les témoignages que je reçois à Paris, mais aussi de lors de mes voyages à l’étranger à travers le réseau des téléspectateurs de KTO, font ma fierté, et m’assurent que tout votre travail porte un fruit de choix pour que le Christ soit connu et aimé.

La cathédrale, comme un puissant vaisseau, affronte les flots de la Seine, les flots de la pluie, et du vent, ces jours ci les flots de la neige, et depuis toujours les flots du temps, des pèlerins et des fidèles. Depuis quelques dizaines d’années la cathédrale a appris à affronter les flots de touristes et de visiteurs de toute race, langue, peuples et nations. Grâce au sourire des différentes équipes d’accueil, grâce aux indications précises des surveillants et des gardiens, grâce au talent des organistes et des chanteurs, grâce aussi à la beauté de la liturgie et au travail de tous ceux qui y contribuent, les touristes et les visiteurs ressortent souvent meilleurs, parfois touchés, en tous cas saisis par l’atmosphère unique de cette « cathédrale vivante et missionnaire », comme le Recteur-Archiprêtre aime à l’appeler.

Il me semble très heureux que Mgr Jacquin, le dynamique et courageux capitaine de ce grand vaisseau cathédrale, ait voulu rassembler dans une même célébration l’hommage du diocèse à des personnes ayant accompli ou accomplissant des missions bien différentes, au service d’une même cause. De la tenue de l’orgue de chœur – que Dieu aidant nous entendrons à nouveau pour le dimanche des Rameaux – aux multiples travaux de la sacristie, de la tâche délicate du gardien et des surveillants à celle tout aussi stratégique de l’accueil, de la composition de la musique sacrée aux fonctions de l’intendant, de la formation des guides touristiques au travail discret et efficace des services administratifs, du soin du trésor à celui du plus grand trésor qu’est notre liturgie, vous contribuez ensemble à faire de cet édifice de pierre un temple spirituel, ou s’accomplit jour après jours l’œuvre de Dieu, où le Peuple de Dieu prend des forces pour porter au milieu du monde l’Espérance et l’amour du Christ, où le Seigneur est loué et servi dans les eucharisties, dans le chant des laudes et des vêpres proposé à tous, dans les temps d’adoration, dans la prière de tous ceux qui passent.

Je suis donc heureux de vous décerner ce soir la médaille de bronze du mérite diocésain que, selon les termes du diplôme qui vous sera remis, vous pourrez porter dans les cérémonies ou manifestations religieuses du diocèse de Paris. Vous remarquerez d’ailleurs que le revers de la médaille représente Saint-Louis dans l’ostension de la couronne d’épines. Encore une fois, soyez sûrs de la reconnaissance du diocèse et de son Archevêque.

† André cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris
en la fête du Baptême du Seigneur,
le dimanche 10 janvier 2010

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits