Concert de Noël

Lundi 21 décembre 2009 à 20h30

Maîtrise Notre-Dame de Paris :
Chœur d’adultes,
Jeune Ensemble,
Chœur d’enfants

Grand orgue : Philippe LEFEBVRE
Orgue de chœur : Yves CASTAGNET

Direction : Lionel SOW
et Sylvain DIEUDONNÉ

 

Toutes les composantes du dispositif musical de la cathédrale furent réunies pour ce traditionnel concert de Noël. Furent ainsi donnés à entendre, à près de deux mille auditeurs attentifs, les traditionnels chants populaires de Noël (de France et du monde) dans des harmonisations renouvelées et originales accompagés à l’orgue de chœur, et entrecoupés de chant grégorien et d’interventions aux grandes orgues de Notre-Dame.

 

Ce concert est offert par la cathédrale aux fidèles, pèlerins et visiteurs.
Son accès est libre et gratuit dans la limite des places disponibles dans la cathédrale.
Il est nécessaire d’être en possession d’une contremarque gratuite, à retirer au bureau d’accueil de la cathédrale à partir du 11 décembre 2009.

Au 17 décembre 2009, toutes les contremarques ont été distribuées. Il n’est donc plus possible d’en retirer au bureau d’accueil de la cathédrale. Néanmoins, le 21 décembre au soir et à partir de 20h25, les personnes ne disposant pas de contremarque pourront assister au concert dans la cathédrale dans la limite des places disponibles et le respect des règles de sécurités limitant le nombre de personnes à l’intérieur de l’édifice.

 

Programme

- Hymne Conditor alme siderum - Grégorien/Dufay
- Introït Puer Natus est nobis - Grégorien
-  Quem pastores - Michaël Praetorius
-  A babe is born - Williams Mathias
- Grand orgue
- Offertoire Ave maria - Grégorien
-  I wonder as I wonder - arrangement John Rutter
-  Versus à trois voix Verbum patris humanitur - Grégorien
- Grand orgue
-  Douce Nuit
-  La marche des Rois - Lully/harmonisation Joseph Noyon
- Grand orgue
-  Adeste fideles - David Willcoks
- Grand orgue
-  Il est né le divin enfant - harmonisation Yves Castagnet
- Grand orgue
-  Es ist ein Ros entsprungen - Praetorius/Sandström
- Rondeau Beata nobis - École de Notre-Dame

 

Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris

JPEG - 37.5 ko

© J. Dumoux

La musique a toujours fait partie intégrante de la vie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. C’est alors même que s’élevaient les voûtes en ogive, lancées en plein ciel pour constituer le chœur de l’église, que naissait l’École de Notre-Dame et ses grandes polyphonies. A l’audace des bâtisseurs de cathédrales répondait celle des musiciens. Depuis lors, la tradition musicale de Notre-Dame de Paris s’est maintenue au plus haut niveau et chaque génération est venue apporter sa pierre au prestigieux édifice que constitue l’histoire musicale de la Cathédrale.

Conscients de ce patrimoine séculaire, du rayonnement national et international des activités et de l’excellence des formations dispensées par la Maîtrise Notre-Dame de Paris, l’Etat, la Ville de Paris et l’Association diocésaine de Paris ont décidé conjoin-tement en 1991 de créer l’association Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris.

Chargée de la coordination artistique et administrative de l’ensemble des aspects musicaux de la Cathédrale, Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris a pour missions essentielles l’enseignement musical et la formation des chanteurs, l’animation musicale des célébrations liturgiques de la Cathédrale, l’organisation de concerts et auditions, la recherche musicologique autour du patrimoine de Notre-Dame de Paris, la diffusion et la création musicales.

Un dispositif vocal et instrumental très complet est mis en œuvre au service de ces missions. L’élément central en est la Maîtrise Notre-Dame de Paris, composée de plusieurs ensembles (Chœur d’enfants, Jeune Ensemble, Chœur d’adultes en formation professionnelle, Ensemble grégorien), auxquels s’adjoignent ponctuellement des orchestres baroques ou symphoniques. Le grand-orgue, l’orgue de chœur et l’équipe d’organistes qui leur sont attachés sont également des acteurs majeurs.

La saison de concerts, les auditions d’orgue du dimanche après-midi, l’accueil chaque année d’une cinquantaine de chœurs du monde entier, ainsi que la présence quotidienne de la musique à Notre-Dame de Paris, témoignent d’une exigence de qualité musicale en harmonie avec la vocation exceptionnelle de ce haut lieu.

 

Yves CASTAGNET

JPEG - 28.2 ko

D.R.

Yves Castagnet a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans les classes d’orgue, d’harmonie, de contrepoint, de fugue, d’orchestration et d’improvisation. Ces études ont été récompensées par plusieurs premiers prix, au nombre desquels un premier prix d’orgue en 1985.

En 1988, il remporte le grand prix d’interprétation au Concours international d’orgue Grand Prix de Chartres. Il commence alors une carrière de soliste qui lui permet de se produire régulièrement en France comme à l’étranger.

Parallèlement à ses activités de soliste, Yves Castagnet consacre une très grande part de son temps au métier d’organiste liturgique. Il est depuis 1988 titulaire de l’orgue de chœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, où il accompagne quotidiennement les offices chantés par la Maîtrise de la cathédrale.

À la fois récitaliste et continuiste, Yves Castagnet est très attaché à l’accompagnement des chanteurs. Dans le cadre de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, il enseigne l’interprétation aux chanteurs du chœur d’adultes, dont il accompagne régulièrement les productions en concert. Il est également invité par d’autres formations, comme le Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm), le Chœur de Radio France ou le Chœur de l’université Paris-Sorbonne.

La discographie d’Yves Castagnet est saluée par les plus hautes récompenses des revues spécialisées : Dupré (Symphonie-Passion et Évocation) et Vierne (Première et Deuxième Symphonies) aux grandes orgues de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, chez Sony ; Mendelssohn (les Six Sonates) aux grandes orgues de l’église de Masevaux et Duruflé (Requiem) aux grandes orgues et avec la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, chez BMG ; et enfin un album Liszt, Reubke, Schumann, Mendelssohn aux grandes orgues de l’église de la Madeleine (Paris) chez MKI. Fin 2005, il a publié chez Intrada un disque Dupré aux grandes orgues de Notre-Dame de Paris, avec au programme Le Chemin de la Croix et la Deuxième Symphonie, en ut dièse mineur (Intra020), disque qui fut souligné par la critique musicale et reçu un Diapason d’Or. Il apparaît également dans le double CD rassemblant les meilleurs moments de la saison 2004/2005 des Concerts à Saint-Étienne-du-Mont (Paris), où il joue Mendelssohn, Vierne, Widor et Dupré (Intra018).

 

Philippe LEFEBVRE

JPEG - 29.9 ko

© Godong

Depuis 1985, Philippe Lefebvre est organiste titulaire du Grand Orgue de Notre-Dame de Paris avec Olivier Latry et Jean-Pierre Leguay.

Philippe LEFEBVRE découvre l’orgue à l’âge de 15 ans à la tribune de Notre-Dame de Paris où il rencontre le célèbre organiste Pierre COCHEREAU. Après des études au Conservatoire de Lille il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient les premiers prix d’orgue, d’improvisation, de fugue et de contrepoint.

A l’âge de 19 ans il est nommé organiste de la cathédrale d’Arras et obtient quelques années plus tard le Prix de la Fondation de la Vocation et en 1971 le Premier prix d’improvisation du concours international de Lyon.

En 1973 il remporte le grand prix d’improvisation du concours international de Chartres et devient ensuite organiste titulaire de cette prestigieuse cathédrale. Dès lors, sa carrière le conduit dans le monde entier où il est l’invité des grands festivals tant en soliste qu’avec orchestre. Il donne régulièrement des concerts et des master-classes en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Russie et dans les pays de l’Est et réalise de nombreux enregistrements discographiques.

En 1985 il est nommé organiste titulaire de Notre-Dame de Paris où, avec Olivier LATRY et Jean-Pierre LEGUAY, il succède à son maître Pierre COCHEREAU.

Parallèlement à sa carrière de concertiste Philippe LEFEBVRE est aussi « manager » et a été pendant plus de vingt ans directeur du Conservatoire National de Lille, le plus ancien de France, qui sous sa direction est devenu l’un des plus réputés avec 1700 élèves.
Il a ensuite été nommé directeur de la Maîtrise de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et depuis plusieurs années il est professeur d’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Depuis 2007, Philippe LEFEBVRE, tout en étant organiste titulaire de la Cathédrale, est le directeur général des services de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Il est considéré comme l’un des interprètes et improvisateurs les plus représentatifs de l’art français.

 

Lionel SOW

JPEG - 20.2 ko

© E. Mangeat

Après une formation de violoniste, tout d’abord au Conservatoire Supérieur de Paris C.N.R. (1er prix en 1996), puis auprès d’Annie JODRY à l’École Nationale de Musique de Fresnes (Prix de virtuosité en 1998), Lionel SOW se tourne vers la direction de chœur.

Il suit une formation musicale au C.N.R. et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, couronnée par de nombreux premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue (dans la classe de Thierry ESCAICH), direction de chœur (dans la classe de Patrick MARCO), direction de chant grégorien, écriture XXe siècle et contrepoint Renaissance. Il obtient le Certificat d’Aptitude à la direction d’ensembles vocaux en 2005.

Parallèlement à des études de chant avec Nicole FALLIEN, et de direction d’orchestre avec Jean-Jacques WERNER, il prend la direction de plusieurs ensembles vocaux spécialisés en musique ancienne et baroque.

Avec la Maîtrise des Petits Chanteurs de Saint-Christophe, qu’il dirige depuis 1995, il enregistre en 2000 le Requiem et les Lamentations de Jean GILLES, en 2003 la Matthaüs Passion de H.SCHÜTZ et en 2004 les Geistliche Lieder de J. BRAHMS et A. BRUCKNER.

En janvier 2000, Lionel SOW est le directeur artistique de l’ensemble vocal Les Temperamens, et en septembre 2002, il devient l’assistant de Nicole CORTI à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris où il assure la direction du chœur d’enfants.

Depuis 2004, il dirige régulièrement le Chœur de Radio France pour des concerts a capella ou la préparation de programmes avec orchestre.

En septembre 2006, Lionel SOW prend la direction de l’ensemble de la Maîtrise Notre-Dame de Paris (Chœur d’enfants, Jeune Ensemble et Chœur d’adultes).

 

Sylvain DIEUDONNÉ

JPEG - 20.3 ko

© Godong

Après des études de violon au Conservatoire National de Région de Versailles, Sylvain Dieudonné intègre en 1988 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient six Premier Prix : Harmonie, Contrepoint, Fugue, Orchestration, Analyse et enfin direction de Chœur Grégorien qui deviendra vite sa spécialité. Il approfondit l’étude du Chant Grégorien avec notamment le chanoine Jean Janneteau et les pères Dom Jean Claire et Dom Saulnier de l’Atelier de paléographique musicale de l’Abbaye Saint Pierre de Solesmes. Enfin, depuis quelques années il s’est spécialisé dans la vièle médiévale à archet.

Il a été professeur d’analyse et d’écriture à l’Ecole Nationale de Musique de Vichy pendant dix ans. Nommé en 1994 chef de choeur à la Maîtrise Notre-Dame de Paris, il a en charge le Département de musique médiévale : pédagogie, recherche, concerts à Notre-Dame de Paris et enfin liturgie avec la messe grégorienne qu’il dirige chaque semaine à Notre-Dame de Paris, offrant une continuité et une permanence de ce répertoire dans la première cathédrale de France. Il prend également en charge la responsabilité de la programmation artistique pour la musique médiévale dans le cadre de la saison des concerts à Notre-Dame de Paris.

Dans le cadre du développement des activités du Département de musique médiévale et de l’enseignement qu’il dispense aux différents choeurs qui composent la Maîtrise Notre-Dame de Paris (Enfants, Jeune Ensemble, Adultes) il met en place des partenariats avec des musiciens et des ensembles, tels que Brigitte Lesne et l’ensemble Alla Francesca, Dominique Vellard, Marie-Noël Colette, Antoine Guerber et l’Ensemble Diabolus in musica ou Jean-Yves Hameline.

Sylvain Dieudonné conjugue son activité de chef de choeur et de pédagogue et celle de chercheur. Une grande partie de ses travaux est consacrée à l’étude de manuscrits, où une place de choix est réservée au répertoire de l’Ecole de Notre-Dame. Il réalise un important travail de restitution d’oeuvres qui prennent place tant dans les programmes des concerts qu’il dirige à Notre-Dame de Paris mais aussi partout en France et à l’étranger, que dans les enregistrements discographiques qu’il dirige. Son travail de recherche a d’ailleurs été salué en 1994 par un Premier Prix en classe de Civilisation Musicale au Conservatoire National de Région de Paris avec un mémoire portant sur la restitution et l’analyse des pièces grégoriennes de la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Ce travail a donné lieu, en 1997, à un enregistrement avec la Maîtrise de Notre-Dame de Paris intitulé Hypapante (5 Diapasons, 9 de Répertoire). En 2005, toujours avec la Maîtrise Notre-Dame de Paris il enregistre un disque consacré au répertoire marial Mater Dulcissima qui est salué par la critique, notamment par la revue internationale Golberg.

Il vient récemment d’enregistrer avec l’Ensemble grégorien de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, un disque consacré au répertoire propre de la cathédrale Notre-Dame au début du XIIIe, Surrexit Christus (vêpres et processions pascales) fruit d’un travail de recherche de plusieurs années. La sortie est prévue début 2010 chez Hortus.

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits