Le temps de l’Avent

Depuis le VIè siècle, la période de l’Avent ouvre le cycle liturgique annuel. Les quatre dimanches qui précèdent Noël (30 novembre, 7, 14 et 21 décembre 2008) orientent ainsi notre regard vers l’avènement du Seigneur Jésus.

« Adventus : avènement : avent
Un triple regard
 »

 

Un regard vers la longue préparation de la venue de Jésus

Depuis les premiers balbutiements de l’alliance de Dieu avec l’humanité, à travers les épopées de la Création, de Noé, d’Abraham, de Moïse, de David, de Jean-le-Baptiste jusqu’à Marie, la mère de Jésus.
Une longue patience de Dieu vis-à-vis de son peuple choisi pour être témoin au milieu des Nations. Une longue attente faite de joies et de larmes.
Enfin, Il est venu à un moment de notre temps : nous faisons mémoire de cette longue préparation avant de fêter la naissance de Jésus à Noël.

« Lève-toi, Jérusalem, tiens-toi sur la hauteur et contemple la joie qui te vient de ton Dieu » (Ba 5, 5)

 

Un regard sur la venue du Christ en notre monde, aujourd’hui

Le Christ est à notre porte, Il frappe. Il appelle tous les hommes à sortir des brumes des faux désirs, des espoirs déçus et à le reconnaître dans les signes qu’Il nous prodigue si nous sommes attentifs : appels à la conversion, à la générosité, au pardon. L’Avent est ce temps de retournement des cœurs.

« Préparez le chemin du Seigneur ;
Aplanissez la route,
Tout homme verra le salut de Dieu » (2è dimanche)

 

Un regard enfin vers la venue définitive du Seigneur Jésus dans la Gloire, à la fin du monde

C’est l’attente d’un monde renouvelé dans la justice et l’amour : « Un Ciel nouveau, une terre nouvelle », l’apparition de ce qui est aujourd’hui en germe, par la puissance de la Résurrection du Christ qui sollicite et accompagne l’effort des hommes. L’Avent est cette attente de ce qui doit venir encore, non pas une attente passive, inerte, mais une espérance active. Car il dépend de chacun que le Christ par son Esprit vienne transformer notre monde.

Le Christ est venu, le Christ vient, le Christ viendra.

Sa venue et son attente jalonnent l’histoire et le destin du monde.

C’est le temps de l’Avent, le temps de l’espérance, le temps des veilleurs de l’aube nouvelle.

 

 

Père Paul GUIBERTEAU
Chanoine et Chapelain de la Cathédrale Notre-Dame de Paris

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits