Année Jubilaire Saint Paul

29 juin 2008 - 29 juin 2009

L’Eglise fête le bimillénaire de la naissance de saint Paul.

Saint Paul

Saint Paul a, selon les exégètes, une dizaine d’années de moins que le Christ. Nous fêtons donc, de juin 2008 à juin 2009, sa naissance, il y a deux mille ans.Né à Tarse (actuelle Turquie orientale), juif ayant reçu un enseignement rigoureux à Jérusalem, citoyen romain, il porte deux prénoms. Saul, prénom juif et Paul prénom romain.

Le jeune Saul, zélé à défendre « les traditions des Pères » (Ga 1,14) persécute les premiers chrétiens. Mais il se convertit brusquement. Il rapporte lui-même le récit de l’apparition du ressuscité et fait état d’un grand bouleversement intérieur.
Au début des années 40, Barnabé va à Antioche afin de reprendre en main l’Église qui y est déjà fondée, il demande à Saul de l’accompagner. Saul évangélise et prêche pour tous, une communauté mixte se constitue. Pour la première fois, les disciples sont appelés « chrétiens ». C’est d’ailleurs l’un des plus beaux fruits de la prédication de Saul.
A partir de ce moment Saul deviendra un infatigable voyageur, porteur de la Bonne Nouvelle. Luc le désigne alors par son nom romain de Paul, soulignant ainsi qu’il est pleinement entré dans sa mission d’aller vers « les nations ».

Paul est arrêté à Jérusalem et entreprend un dernier voyage, cette fois-ci en tant que captif, vers Rome. Il y arrive en 61 pour son procès. Après deux années, fautes de preuves et d’accusateurs, celui prend fin. En 64, après l’incendie de Rome, Néron doit se sentant menacé, l’accuse d’être le chef de toute la rébellion. Paul meurt décapité, probablement entre 65 et 67.

L’année jubilaire Saint Paul

L’année jubilaire, une tradition de l’Eglise héritée de la tradition juive

L’origine du jubilé est biblique. L’Ecriture nous dit que, le 7ème jour, Dieu se reposa de l’oeuvre de création qu’il avait accomplie. L’homme étant à l’image et ressemblance de Dieu, il doit, lui aussi, se reposer le 7ème jour. Et comme il est aussi un terrien, la terre elle aussi a donc, droit au repos, c’est l’année sabbatique : il est alors interdit à l’homme de travailler la terre. il doit la cultiver mais non l’exploiter au point de l’épuiser. Quand sept années sabbatiques se seront écoulées, donc tous les cinquante ans, sera célébrée une année « jubilaire ». Le mot lui-même est dérivé de l’hébreu : le yobel est la trompe qui annonce, dans tout le pays, que l’année jubilaire commence.

Le livre du Lévitique (25, 8-17) explique en quoi consiste le jubilé : cette année-là, les dettes doivent être remises ; chacun doit pouvoir rentrer dans son patrimoine. C’est l’année d’un nouveau départ. On comprend pourquoi le mot de « jubilé » est associé à la joie : c’est la joie de la libération. Le jubilé, c’est « l’année de grâce » annoncée par le prophète Isaïe (61,2)

L’Eglise catholique a repris cette tradition à partir de l’an 1300. Périodiquement, les papes ont proclamé une année sainte, un jubilé, au cours de laquelle les chrétiens pouvaient obtenir la remise de toute peine liée à leurs péchés : c’est l’indulgence qui a été si dévoyée mais qui est, en son sens profond, le signe le plus achevé de la miséricorde divine. C’est aussi une année de grâce, un temps plus spécialement consacré à Dieu.

Pourquoi une année jubilaire consacrée à Saint Paul ?

Saint Paul fut le premier à évangéliser tous les peuples, il n’a pas eu peur de traverser mers et contrées pour annoncer le Christ ressuscité, c’est « l’apôtre des nations » : en cela nous pouvons prendre modèle pour intensifier nos efforts œcuméniques et interreligieux. Sa conversion rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour se tourner vers le Seigneur.
C’est pour toutes ces raisons, et davantage encore, que le Saint Père nous invite à vivre une année paulienne afin de redécouvrir cette figure essentielle, cet « Apôtre des Gentils ». Afin d’approfondir ses textes, et réapprendre, grâce à lui, à se tourner vers le Seigneur, à poser un regard neuf sur l’œuvre de Dieu en chacun de nous et dans le monde.

A cette occasion, le Pape Benoît XVI a décrété une année jubilaire pour le bien spirituel des fidèles. Il acorde ainsi la faculté d’obtenir l’indulgence plénière dans les Eglises locales du monde entier aux fidèles qui feront mémoire de l’apôtre saint Paul, aux conditions habituelles. (voir le paragraphe sur l’indulgence).

L’année Saint Paul à Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris a été désignée par le cardinal André Vingt-Trois, comme église jubilaire, pour commémorer cette année paulinienne, on pourra donc y recevoir l’indulgence plénière tous les jeudis, jour choisi à la cathédrale pour y fêter ce jubilé.

Ces jours là, à 17h45, le capitule des vêpres sera tiré des lettres de saint Paul. Et à 19h00, le salut du Saint Sacrement sera accompagné d’une lecture de Saint Paul à méditer en silence.

L’indulgence plénière : cadeau de la miséricorde de Dieu

Qu’est-ce qu’une’indulgence ?

Le mot indulgence vient du latin « indulgere », ce qui signifie accorder.
"L’indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l’action de l’Église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints" (Paul VI, const. ap. " Indulgentiarum doctrina").
Une indulgence peut-être totale ou partielle, « indulgence plénière » signifie qu’elle est totale.

Ainsi, les péchés sont pardonnés dans le sacrement de la réconciliation. Mais ce sacrement ne remet pas la « peine temporelle », c’est-à-dire les conséquences malheureuses de nos péchés.
L’indulgence plénière accordée par l’Église sous certaines conditions permet de réparer cette « peine temporelle ». Sinon, un temps de purification, traditionnellement appelé « purgatoire », est nécessaire pour entrer dans la communion avec Dieu après notre mort.

Cette indulgence plénière peut être obtenue soit pour soi-même, soit pour une personne défunte.

Comment recevoir l’Indulgence plénière ?

L’Indulgence plénière peut-être reçue plusieurs fois durant l’année paulinienne mais une seule fois par jour. Elle peut-être reçue pour soi ou pour un défunt.
Pour ceci, il faut tout d’abord être dans une disposition intérieure de conversion. Il faut avoir reçu le sacrement de réconciliation le même jour ou depuis peu, avoir communié le jour même, prié aux intentions du Souverain Pontife et participé à un office liturgique ou un exercice de piété en l’honneur de Saint Paul dans une des églises jubilaires aux jours fixés et selon les modalités de chaque lieu.

L’année Saint Paul dans le diocèse de Paris

Dans le Diocèse de Paris, les dispositions du Pape s’appliqueront comme suit :
Lorsque l’on participe à une célébration liturgique ou un exercice de piété en l’honneur de l’Apôtre des Nations le jour de l’ouverture de l’Année Saint Paul, 28 juin 2008, et le jour de la clôure, le 29 juin 2009, dans toutes les églises et sancturaires du diocèse de Paris.
Au cours de cette année, l’indulgence pourra être obtenue en participant à un office liturgique ou à un exercice de piété en l’honneur de saint Paul dans les églises jubilaires de Paris
Eglises jubilaires à Paris désignées par le Cardinal Archevêque André Vingt-Trois
• La Cathédrale Notre Dame
• La Basilique Notre-Dame des Victoires
• Le Sacré-cœur de Montmartre
• L’Eglise Saint-Paul-Saint-Louis

Les fidèles empêchés par la maladie ou d’autres causes légitimes de se rentdre dans les lieux jubilaires, dans les mêmes dispositions de conversion et réslus à remplir les conditions habituelles dès que possible, pourront obtenir l’indulgence plénière à condition de s’unir spirituellementn à une célébration jubilaire en l’honneur de saint Paul, en offrant à Dieu leures prières et leurs souffrances pour l’unité des chrétiens.

Vous pouvez découvrir toutes les propositions du diocèse de Paris pour cette année paulinienne sur le site : www.catholique-paris.com ou au 01 55 79 95 21

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits