Semaine Sainte 2008 : des Rameaux à Pâques...

du 15 au 23 mars 2008

 

 

 

La Semaine Sainte achève le temps du carême. Elle commence avec le dimanche des Rameaux, inclut le Jeudi Saint, le Vendredi Saint, le Samedi Saint et s’achève avec la Vigile Pascale et le Jour de Pâques. Cette semaine commémore les derniers jours du Christ (le repas de la Cène, sa Passion, sa mort et sa Résurrection). Ces jours sont le sommet de l’année liturgique et rassemblent des dizaines de milliers de fidèles à Notre-Dame de Paris.

 

 

 

Dimanche des Rameaux et de la Passion

Samedi 15 mars 2008 :
- 17h45 : Office des premières vêpres des Rameaux
- 18h30 : Messe avec bénédiction des rameaux et lecture de la Passion

Dimanche 16 mars 2008 :
- 8h30 : Messe avec bénédiction des Rameaux et lecture de la Passion
- 10h30 : Messe avec bénédiction des Rameaux et lecture de la Passion
- 12h30 : Messe avec bénédiction des Rameaux et lecture de la Passion
- 16h30 : Sixième et dernière Conférence de Carême « TU ES LE CHRIST, LE FILS DU DIEU VIVANT ». Conclusion du cycle par le Cardinal André VINGT-TROIS
- 17h45 : Office des vêpres des Rameaux
- 18h30 : Messe avec bénédiction des Rameaux et lecture de la Passion
Diffusée en direct sur KTO, télévision catholique.

JPEG - 54.1 ko
Rituel de l’ouverture des portes de la cathédrale le dimanche des Rameaux

© Boullay

 

Six jours avant la Pâque juive (qui commémore la sortie d’Egypte des Hébreux après 400 ans d’esclavage), Jésus retourne à Jérusalem. La foule a tapissé le sol de Rameaux verts pour l’acclamer lors de son entrée dans la ville.

La semaine sainte commence avec le Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur, qui unit le triomphe du Christ Roi et l’annonce de sa Passion.

C’est en mémoire de cette entrée triomphale à Jérusalem que les fidèles portent des rameaux (de buis, d’oliviers, de lauriers ou palmiers...). Ces rameaux, une fois bénis, sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en procession : marche vers Pâques du peuple de Dieu à la suite du Christ. On procède au cours de la célébration à la lecture de la Passion du Seigneur, le récit de l’ensemble des souffrances du Christ depuis son arrestation au jardin des oliviers jusqu’à sa mise au tombeau. Cette Passion est le mystère de la Pâque du Christ allant vers la mort et offrant sa vie par amour pour le salut de l’humanité. C’est dans la Passion du Christ, indissociable de la Résurrection que le chrétien, par le baptême, fait lui aussi le passage de la mort à la vie.

 

Concert de la Semaine Sainte

Mardi 18 mars 2008 :
- 20H30 : Concert « O CRUX AVE »
Chant grégorien autour de la Semaine Sainte (Polyphonies et monodies médiévales).
Par l’Ensemble grégorien de Notre-Dame de Paris sous la direction de Sylvain Dieudonné.

Le répertoire musical de Notre-Dame de Paris s’est constitué très tôt dans l’histoire de la musique : ce concert en témoignera, puisque l’Ensemble grégorien de Notre-Dame de Paris nous propose d’entendre des pièces grégoriennes et des polyphonies datant des XIIe et XIIIe siècles, créées à l’époque où d’audacieux architectes concevaient puis bâtissaient la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Le programme s’attachera en particulier à reconstituer les musiques qui ont pu être interprétées à la cathédrale autour de la Semaine Sainte. Elaborées pour la plupart au sein même de Notre-Dame, ces prières ont traversé les siècles et toute leur pureté résonnera à nouveau sous les voûtes séculaires.

Participation aux frais : 15 € - réductions 10 €
Gratuit pour les moins de 18 ans

Les billets sont en vente à l’accueil de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, tous les jours de 9h30 à 18h00 et le soir du concert, à l’ouverture des portes de la cathédrale, à partir de 20h.

 

Mercredi Saint

JPEG - 59.4 ko
Bénédiction par l’Archevêque des saintes huiles contenues dans les jarres.

© Godong

 

 

 

Mercredi 19 mars 2008 :
- 18H30 : Messe chrismale
Diffusée en direct sur KTO, télévision catholique et sur Radio Notre-Dame.

 

Au cours de cette messe célébrée avec l’ensemble des prêtres du diocèse de Paris, le cardinal André Vingt-Trois consacrera le saint chrême, huile parfumée utilisée pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre (diacre, prêtre et évêque). Il bénira aussi l’huile des catéchumènes (futurs baptisés) et l’huile pour le sacrement des malades. Ces huiles, conservées ensuite dans chaque paroisse, seront utilisées au cours de l’année à venir.

Cette célébration, à laquelle les fidèles du diocèse sont vivement invités à prendre part, est comme une manifestation de la communion des prêtres avec leur évêque dans l’unique
sacerdoce et l’unique ministère du Christ.

 

 

Jeudi Saint

Jeudi 20 mars 2008 :

JPEG - 67 ko
Lavement des pieds par le Christ à ses disciples au soir de la Cène.

Clôture Nord du choeur de la cathédrale. XIV° siècle.
© NDP


Pas de messe à 8h00, 9h00, 12h00.
- 9H00 : Office du Matin
- 18H30 : Messe en mémoire de la Cène du Seigneur
- 19H45 : Procession vers le reposoir
- jusqu’à 22H00 : Adoration du Saint-Sacrement au reposoir

 

Avant de mourir, Jésus prend son dernier repas avec les douze apôtres dans la salle dite du "Cénacle" : saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Matthieu rapportent les récits de la cène qui institue l’eucharistie dans laquelle le pain et le vin deviennent Corps et Sang de Jésus Christ. Par l’eucharistie, le Christ rend grâce et offre par avance son Corps et son Sang pour le salut des hommes. Après ce repas de la Cène, l’heure de l’épreuve approchant, le Christ se rend au jardin des Oliviers avec les Apôtres pour veiller et prier.

En mémoire de la Cène, il n’y aura ce jour qu’une seule messe. Le cardinal André Vingt-Trois présidera cette célébration en mémoire de la Cène du Seigneur, au cours de laquelle il refera le geste du lavement des pieds comme Jésus le fit à ses disciples. Puis les fidèles s’uniront à la prière du Christ ce soir-là, en veillant auprès du saint sacrement (le pain et le vin consacrés) jusque tard dans la nuit dans la chapelle absidiale qui aura été aménagée en reposoir.

 

Vendredi Saint

Vendredi 21 mars 2008 :
Pas de messe à 8h00, 9h00, 12h00.
- 9H00 : Office du Matin
- 10H00 à 17H00 : Vénération de la Sainte Couronne d’épines
- 12H30 : Office choral de la Passion
- 15H00 : Chemin de Croix
- 18H30 : Office de la Passion

 

JPEG - 87.4 ko
Vénération de la Sainte Couronne d’épines le Vendredi Saint.

© Godong

 

Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre dans la population par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les Hommes. Interrogé par Ponce Pilate, gouverneur romain de la région, flagellé par les soldats romains, il est condamné à être cloué sur une croix – supplice réservé alors aux criminels. La Passion continue avec l’ascension de la colline du Golgotha, appelé également "calvaire", chargé de la croix. Il tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, il expire au bout de quelques heures. Descendu de la croix par ses proches, il est enveloppé dans un linceul et mis au tombeau.

En ce jour particulier, les chrétiens sont appelés au jeûne, démarche de pénitence et de conversion, et expression visible de l’attente du Christ. L’office du Vendredi Saint, appelé Office de la Passion du Seigneur, est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Evangile selon saint Jean). Un chemin de croix avec les étapes de la Passion du Christ sera proposé aux fidèles dans l’après-midi ainsi que deux offices de prières chantées : l’Office du Matin et l’Office choral de la Passion.

 

Samedi Saint

Samedi 22 mars 2008 :
Pas de messe à 8h00, 9h00, 12h00, 18h30.
- 9H00 : Office du Matin
- 21H00 : Vigile Pascale, présidée par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris.

Avec la communauté paroissiale de Saint-Antoine de Padoue (15ème)
Diffusée en direct sur KTO, télévision catholique.

L’Église se souvient ce jour de la descente du Seigneur au séjour des morts (est descendu aux enfers) et s’abstient de célébrer l’eucharistie.

Depuis les temps les plus reculés, cette nuit est une veille en l’honneur du Seigneur, et la veillée célébrée cette nuit, en commémorant la nuit sainte où le Seigneur est ressuscité, est
tenue pour la mère de toutes les saintes veillées. Elle est le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques seront allumés. La flamme du cierge pascal sera transmise aux fidèles. Comme dans des centaines de paroisses en France, des baptêmes d’adultes seront célébrés au cours de la Vigile à la cathédrale et la communauté des croyants sera invitée à renouveller avec eux la promesse du baptême, nouvelle naissance en Christ ressuscité.

JPEG - 79.9 ko
Le feu sur le parvis ouvre la Vigile Pascale.

© NDP

 

Dimanche de Pâques

Dimanche 23 mars 2008 :
- 8H30 : Messe de la Résurrection
- 9H30 : Office solennel des Laudes
- 10H00 : Messe solennelle de la Résurrection chantée en grégorien
- 11H30 : Messe solennelle de la Résurrection
- 12H45 : Messe de la Résurrection
- 16h30 : Audition au Grand Orgue par Ghislain LEROY, Premier Prix du Concours international d’orgue de la Ville de Paris 2004. Au programme : Combat de la mort et de la vie et Force et agilité des corps glorieux extraits des Corps Glorieux d’Olivier MESSIAEN ; Péan IV de Jean-Pierre LEGUAY
- 17h45 : Office solennel des vêpres
- 18h30 : Messe de la Résurrection, présidée par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris.
Diffusée en direct sur KTO, télévision catholique.

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée…Les bandelettes ont été déposées…Le linge est roulé à part. (Jean, chapitre 20)

Par ce passage de la mort à la vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. De même que le dimanche constitue le sommet de la semaine, de même la solennité de Pâques constitue le sommet de l’année liturgique : la solennité des solennités.

 

JPEG - 254.9 ko
Apparition du Christ ressuscité à Marie-Madeleine au matin de Pâques.

Clôture Sud du choeur de la cathédrale. XIV° siècle. © Boullay.

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits