La crèche de Noël

On attribue à saint François d’Assise (†1226) d’avoir créé la première crèche de Noël : cet usage se répandit rapidement jusqu’à devenir, comme de nos jours, universel. 
Une crèche présente les personnages de la Nativité, tels que le récit des Évangiles les fait connaître : L’Enfant-Jésus, la Vierge Marie, saint Joseph, les anges, qui chantent la gloire du Rédempteur et la paix donnée aux hommes de bonne volonté, les bergers. Le bœuf et l’âne appartiennent à la tradition : leur place a paru naturelle dans une étable.
Quelques jours après Noël, lors de l’Epiphanie, on ajoute les trois rois mages avec l’étoile qui les guidait : ils représentent l’hommage de la Gentilité et sa quête du salut. Certaines crèches figurent simplement les personnages de la Nativité ou les incluent dans des scènes plus grandes qui mettent en œuvre toutes les catégories humaines comme le font les santons.
Pour le croyant, ces mises en scène figuratives sont une incitation à faire siens les sentiments des acteurs des premiers moments de la Rédemption, et à y entrer pour sa part, par la prière.

Comme tous les ans, la crèche de la cathédrale est présentée du premier dimanche de l’Avent (samedi 1er décembre 2007) à la fête de la Présentation au Temple (samedi 2 février 2008). C’est bien plus d’un million de pèlerins, fidèles et visiteurs qui viendront s’y recueillir durant ces deux mois.

Dans le déambulatoire nord, la clôture du chœur réalisée au XIVème siècle représente les épisodes de la vie du Christ liés à la période liturgique du Temps de Noël :
- Visitation
- Nativité de Jésus et annonce aux bergers
- Adoration des mages
- Massacre des innocents
- Fuite en Egypte
- Présentation au Temple

C’est au pied de ce retable incomparable que prend naturellement place la crèche de Notre-Dame de Paris.

La particularité de la crèche de cette année est l’intégration de projections vidéos dans un décor réel, classique. Le but de ce mélange est d’ouvrir les perspectives de la crèche vers une réalité contemporaine dépassant l’enceinte de la cathédrale, et la rendre interactive à l’évolution historique de la naissance de Jésus-Christ, et ce, tout en gardant les bases traditionnelles nécessaires aux repères des pèlerins et visiteurs.

La vidéo est ainsi introduite sous deux formes autour d’une disposition habituelle des personnages de la crèche et d’un éclairage doux.

Un premier travail installe le décor de fond. Deux grands cadres aux formats légèrement panoramiques, étendant un calque léger et transparent, permettent la projection d’images tournées en décors naturels (dunes de sables, lisière de forêt, collines, tombée de la nuit sur un paysage urbain…).

JPEG - 45.3 ko

© atravers

L’alternance de ces décors permet à la crèche d’exister sous plusieurs lumières et atmosphères, et le mouvement des éléments naturels comme les nuages, l’eau, les arbres au vent, ou les oiseaux au loin, insufflent à la scène une réalité en action qui vient équilibrer son aspect figé. Ces séquences sont relativement longues pour que le visiteur puisse pénétrer les lieux et que sa concentration ne soit pas distraite. Par journée plusieurs décors s’alternent, suivant le cycle du soleil et les jeux de lumières induits par les verrières de la cathédrale.

La seconde intégration vidéo se fait au cœur de la crèche pour en raconter l’histoire. Comme une fenêtre de l’esprit, un rectangle de verre dépoli flotte à quelques centimètres à l’arrière et au-dessus de la tête de Marie et de Joseph. Sur ce verre est projeté les détails minutieux des scènes de l’enfance du Christ de la clôture du chœur de la cathédrale, travail moyenâgeux dont la subtilité et la finesse sont ainsi révélés à nos yeux. Le montage tend vers une attitude contemplative, lente et douce.

 

 

Au pied de la crèche de la cathédrale est disposée une grande urne transparente. Les pèlerins, visiteurs, croyants ou non, tous les hommes de bonne volonté venus des quatre coins du monde et de passage à la Notre-Dame en cette période de Noël sont invités à inscrire un Message de Paix et à le déposer dans cette urne.

JPEG - 147.5 ko
Clôture du Chœur de la cathédrale.

Partie Nord. XIVème siècle. La Visitation - L’Annonce aux Bergers - La Nativité - L’Adoration des Mages. © Boullay

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits