Cathédrale d’art et d’histoire

Le Portail de la Vierge

Le Portail de la Vierge est le portail de la façade occidentale situé à gauche. Il a été installé dans les années 1210-1220, donc après le portail Sainte-Anne, mais le portail du Jugement Dernier lui est légèrement postérieur.

Il retrace, selon la tradition de l’Eglise, la mort de Marie, sa montée au Paradis et son couronnement en tant que reine du Ciel. Juste au-dessus des deux portes, sur le linteau* inférieur, trois prophètes à gauche, trois rois de l’Ancien Testament à droite, tiennent des phylactères indiquant que la promesse de Dieu a été accomplie : Jésus est venu sauver l’humanité. Juste au-dessus, sur le linteau supérieur, Marie repose sur son lit de mort entourée par Jésus et par les douze Apôtres. Deux anges placés à la tête et aux pieds de Marie soulèvent son linceul et l’emportent au Paradis.

Au centre du tympan*, nous retrouvons Marie, au Paradis, assise sur le même trône que Jésus. Elle est alors couronnée par un ange tandis que Jésus la bénit et lui donne le sceptre. Elle est ainsi devenue reine du Ciel, Regina Cæli, devant toute la Cour céleste composée d’anges, de patriarches, de rois et de prophètes installés dans les quatre voussures* successives.

 

 

JPG - 118.4 ko
© Godong

Dans la partie inférieure, au-dessus du trumeau, nous distinguons sous un dais représentant la Jérusalem Céleste un grand coffre : c’est l’Arche d’Alliance dont le contenu matérialisait autrefois la promesse faite par Dieu à son peuple. Marie est considérée maintenant comme la nouvelle Arche d’Alliance, car par elle est venu Celui qui a accompli la promesse de sauver l’humanité.

De chaque côté des deux portes, nous voyons neuf statues en pied refaites au XIXe siècle par l’Atelier de Viollet-le-Duc après les destructions révolutionnaires de 1793. On reconnaît successivement :
- à gauche, l’empereur Constantin, un ange, Saint Denis portant sa tête et encore un ange
- au trumeau, la Vierge à l’Enfant
- à droite, Saint Jean-Baptiste, Saint-Etienne, Sainte Geneviève et le Pape Saint Sylvestre

Saint Denis et Sainte Geneviève sont avec Saint Marcel les saints patrons de Paris.

Les piédroits* des deux portes sont consacrés à la vie des hommes, qui suit un cycle immuable. On peut distinguer à gauche et à droite, d’une part les signes du Zodiaque représentant les douze mois de l’année, d’autre part les travaux des mois. Sur le trumeau* central figurent à gauche les saisons, à droite les âges de la vie. Ces thématique sont reprises sur les vitraux de la Rose Ouest.

 

 

 

Le Portail de la Vierge
Cliquez sur la photo ci-dessus pour naviguer dans le panoramique. © Andrew TALLON
Mot(s) du glossaire
Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits