La liturgie dans l’église cathédrale

L’église cathédrale, centre le la vie liturgique du diocèse

L’église cathédrale est celle où est placée la cathèdre* , le siège de l’évêque, signe du magistère et du pouvoir du pasteur de l’Église particulière, signe aussi de l’unité des croyants dans la foi qu’annonce l’évêque en tant que pasteur de son troupeau. C’est dans cette église qu’aux jours les plus solennels l’évêque préside la liturgie.

L’église cathédrale, par la majesté de sa construction, évoque le temple spirituel qui s’édifie intérieurement dans les âmes et resplendit de la magnificence de la grâce divine, comme l’affirme saint Paul : « Vous êtes le temple du Dieu vivant  ». Il faut enfin voir dans la cathédrale une figure de l’Église visible du Christ qui, ici-bas, fait monter vers Dieu sa supplication, sa louange et son adoration ; une image du corps mystique dont les membres sont rassemblés par la charité, laquelle nourrit la grâce.

L’église cathédrale doit être regardée à juste titre comme le centre de la vie liturgique du diocèse . On inculquera aux fidèles par les moyens les plus opportuns l’amour et la vénération envers l’église cathédrale.

Importance de la liturgie épiscopale dans l’église cathédrale

JPEG - 69.1 ko
Monseigneur André VINGT-TROIS

Cardinal-Archevêque de Paris.
© Godong

La charge de l’évêque, comme docteur, sanctificateur et pasteur de son Église, revêt un éclat particulier lorsqu’il célèbre la liturgie avec son peuple.

C’est pourquoi tous doivent accorder la plus grande estime à la vie liturgique du diocèse autour de l’évêque , surtout dans l’église cathédrale ; Ils doivent être persuadés que la principale manifestation de l’Église consiste dans la participation plénière, consciente et active de tout le saint peuple de Dieu aux mêmes célébrations liturgiques , surtout dans la même eucharistie, dans une seule prière, auprès d’un autel unique où préside l’évêque entouré de son presbyterium et de ses ministres.

Les célébrations sacrées que préside l’évêque manifestent aussi le mystère de l’Église à qui le Christ se rend présent : elle n’est donc pas un simple apparat de cérémonies.

En outre, ces célébrations doivent être un exemple pour tout le diocèse et mettre en lumière la participation active du peuple. Ainsi la communauté rassemblée doit-elle y prendre sa part par le chant, le dialogue, le silence sacré, l’attention intérieure et la participation sacramentelle.

(D’après le Cérémonial des évêques)

Mot(s) du glossaire
Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits