Messe de fondation pour la Libération de Paris

Dimanche 26 août 2007 à 11h30

Le dimanche 26 août 2007 à 11h30, Monseigneur André Vingt-Trois a célébré, comme tous les ans à pareille époque, une messe de fondation pour la Libération de Paris, à l’intention du général de Gaulle, du maréchal Leclerc, de tous les résistants, victimes civiles et militaires de la guerre de 1939-1945, ainsi que pour la paix.

 

 

La délégation du gouvernement était menée par M. Marleix, secrétaire d’Etat aux anciens combattants ; le Maire de Paris, M. Delanoe assistait aussi à cette Messe, ainsi que M. Beuth, ministre plénitotentiaire, de l’Ambassade d’Allemagne à Paris. La Fondation de Gaulle et la fondation Maréchal Leclerc de Hautecloque, associées à la fondation perpétuelle de cette Messe depuis 2002, étaient fortement représentées, sous la présidence respective de M. Pierre Mazeau et de M. Martin. La famille Leclerc de Hautecloque a participé aussi en nombre à cette célébration en cette année qui marque le 60ème anniversaire de la mort accidentelle du Maréchal Leclerc.

 

Homélie de Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris lors de la messe pour la Libération, Dimanche 26 août 2007 : cliquez ici.

 

Paris célèbre ainsi à travers cette cérémonie religieuse la mémoire de sa libération. En effet, le 26 août 1944, après la triomphale descente des Champs- Élysées, le général de Gaulle avait tenu à se rendre à Notre-Dame, accompagné du général Leclerc et des chefs de la Résistance française. Dans une atmosphère chargée d’émotion, et alors que des coups de feu se faisaient encore entendre, le chant du Magnificat avait déjà retenti dans la cathédrale.

Comme tous les ans à la fin de la célébration, Monseigneur Vingt-Trois, accompagné du clergé, des officiels, des drapeaux et des fidèles, s’est rendu dans le transept sud de la cathédrale pour rappeler l’intention de la plaque apposée en 2002 par la lecture du texte qui y est inscrit :

Le 26 août 1944,
le général de Gaulle accompagné par les chefs de la Résistance
et par le général Leclerc, libérateur de Paris à la tête de la Deuxième Division Blindée,
s’est rendu à Notre-Dame pour y chanter le Magnificat.

Le 26 juin 2002,
une messe de fondation a été instituée pour garder la mémoire
et pour que, chaque année, l’anniverssaire de la Libération de Paris soit l’occasion de prier à Notre-Dame
pour les victimes de la Deuxième Guerre Mondiale et pour la paix.

Cette plaque a été apposée en août 2004, 60e anniversaire de la libération de Paris. A cette occasion, la Fondation Charles de Gaulle, la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et l’Archevêché de Paris se sont associés pour donner un caractère exceptionnel à la traditionnelle messe de fondation qui, depuis la convention du 26 juin 2002, est célébrée à l’intention du général de Gaulle, du maréchal Leclerc, de tous les résistants, victimes civiles et militaires de la guerre de 1939-1945, ainsi que pour la paix. De hautes personnalités s’étaient unies à cet événement notamment Monsieur Jacques Chirac, alors Président de la République. Une célébration inter-religieuse en hommage aux combattants de la 2ème Division blindée, tombés pendant la Libération de Paris, avait eu lieu avant la messe sur le parvis de la cathédrale. Au cours de cette célébration, à l’invitation du cardinal Lustiger alors archevêque de Paris, les représentants des différentes confessions auxquelles appartenaient ces soldats avaient lu une prière. Puis la messe, au cours de laquelle l’on chanta le Magnificat, était célébrée par le cardinal Lustiger entouré des archevêques de Washington, Londres, Berlin et de l’évêque d’Ottawa.

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits