La crèche de Noël

du 30 novembre 2015 au 2 février 2016

Comme tous les ans, la crèche de la cathédrale est présentée du premier dimanche de l’Avent à la fête de la Présentation au Temple. Ce sont près de deux millions de pèlerins, fidèles et visiteurs qui viendront s’y recueillir durant ces deux mois.

Depuis l’année dernière, la cathédrale propose de découvrir une crèche venue d’un pays étranger. Après la Sicile et la République Tchèque, c’est au tour de la Pologne d’être mise à l’honneur avec cette crèche en bois sculpté. Elle sera bénie par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, le premier dimanche de l’Avent.

 

« Je suis la lumière du monde. »
Jean 8, 12

 

 

 

 

La tradition de la crèche

On attribue à saint François d’Assise (†1226) d’avoir créé la première crèche de Noël : cet usage se répandit rapidement jusqu’à devenir, comme de nos jours, universel.
Une crèche présente les personnages de la Nativité, tels que le récit des Évangiles les fait connaître : L’Enfant-Jésus, la Vierge Marie, saint Joseph, les anges, qui chantent la gloire du Rédempteur et la paix donnée aux hommes de bonne volonté, les bergers. Le bœuf et l’âne appartiennent à la tradition : leur place a paru naturelle dans une étable.
Quelques jours après Noël, lors de l’Epiphanie, on ajoute les trois rois mages avec l’étoile qui les guidait : ils représentent l’hommage de la Gentilité et sa quête du salut. Certaines crèches figurent simplement les personnages de la Nativité ou les incluent dans des scènes plus grandes qui mettent en œuvre toutes les catégories humaines comme le font les santons.
Pour le croyant, ces mises en scène figuratives sont une incitation à faire siens les sentiments des acteurs des premiers moments de la Rédemption, et à y entrer pour sa part, par la prière.

 

Je souhaite que la crèche, élément aussi important, non seulement de notre foi, mais aussi de la culture et de l’art chrétien, continue à faire partie de cette grande solennité : au fond, c’est une façon simple et éloquente de se souvenir de Jésus qui, en se faisant homme, est "venu habiter parmi nous", et, avec la crèche, habite réellement avec nous.
Benoît XVI
17 décembre 2008

 

Dans le déambulatoire nord, la clôture du chœur réalisée au XIVème siècle représente les épisodes de la vie du Christ liés à la période liturgique du Temps de Noël :
- Visitation
- Nativité de Jésus et annonce aux bergers
- Adoration des mages
- Massacre des innocents
- Fuite en Egypte
- Présentation au Temple

C’est près de ce retable incomparable que prend naturellement place la crèche de Notre-Dame de Paris.

JPEG - 147.5 ko
Clôture du Chœur de la cathédrale.

Partie Nord. XIVème siècle. La Visitation - L’Annonce aux Bergers - La Nativité - L’Adoration des Mages. © Boullay

 

La crèche de Cracovie (Pologne) à Notre-Dame

Cette crèche impressionnante, typique de Cracovie, abrite la Nativité dans un décor composé d’éléments empruntés aux principaux monuments de l’ancienne capitale polonaise.
Des parties d’édifices profanes, comme la forteresse de la Barbacane ou la Halle aux draps - qui fut reconstruite à la Renaissance - y côtoient des représentations des vingt-et-une églises de la ville.
Dix vitraux représentent des saints inhumés à Cracovie et des peintures y sont consacrées à des scènes d’histoire et à des personnages de légendes locales.
La Nativité, avec bergers et Rois mages, occupe le centre de la composition et témoigne de la ferveur des habitants de Cracovie.
La tradition de la fabrication de ce style de crèches très colorées, au goût infini du détail, remonte à plusieurs siècles et le style actuel, qui exige symétrie, brillance et richesse de l’ornementation, date du XIXe siècle.
Depuis 1937, la ville de Cracovie organise un concours de la plus belle crèche de Noël. Celle qui est actuellement exposée à la cathédrale Notre-Dame de Paris est l’œuvre de la famille Markowski, lauréate en 2010. Avec 5,01 m de hauteur, c’est la plus haute crèche jamais créée dans le cadre de ce concours et sa réalisation a nécessité pas moins de 10 000 heures de travail.

 

 

Déposez votre message de Paix au pied de la crèche de Notre-Dame de Paris

Au pied de la crèche de la cathédrale est disposée une grande urne transparente. Les pèlerins, visiteurs, croyants ou non, tous les hommes de bonne volonté venus des quatre coins du monde et de passage à la Notre-Dame en cette période de Noël sont invités à inscrire un Message de Paix et à le déposer dans cette urne. Celle-ci se remplira tout au long de ce temps de Noël avec plus de 400 000 Messages de Paix inscrits dans toutes les langues. Ces messages constituent autant d’intentions de prière et de Paix qui sont priées chaque soir au cours de la dernière messe à la cathédrale.

Vous pouvez vous aussi, internautes, déposer en ligne un Message de Paix au pied de la crèche de Notre-Dame de Paris. Pour cela, tapez-le dans le cadre ci-dessous. Il sera associé aux messages laissés par les pèlerins et visiteurs et prié ce soir au cours de la dernière messe de la cathédrale.

JPEG - 76.7 ko

© Bénédicte Sévenet

 

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits