"Année de la Mission : la vie consacrée"

Conférences de Carême

Chaque dimanche du 22 février au 29 mars 2015 à 16h30

Les conférences de Carême de cette année 2015 prennent la couleur de l’« Année de la vie consacrée ». Le pape François demande à toute l’Église de mieux réaliser le trésor que représente la vie consacrée et il invite les différentes formes de vie consacrée apparues à travers les siècles à un examen de conscience sur leur situation présente et à oser se projeter dans l’avenir, avec lucidité et foi. Pour que la vie consacrée puisse être mieux connue et comprise et repérée, le cardinal Vingt-Trois a demandé à six personnes, hommes et femmes, connus du grand public pour certains, plus cachés pour d’autres, chacun appartenant à une forme différente de vie consacrée, d’exposer ce que son état de vie révèle du dessein de Dieu pour les hommes et offre de vivre de la condition humaine.

Un temps de prière et de méditation à partir de la conférence entendue

A l’issue de chacune des conférences aura lieu un temps de prière en méditant à partir de la conférence entendue. La prière sera soutenue par l’adoration eucharistique accompagnée par le chant. Elle sera suivie par les Vêpres puis la Messe.

 

22 février 2015

"Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu" : un désert fraternel où germe la louange, par le Père François Cassingena-Trevedy, bénédictin.

La vie monastique peut être éclairée par cette phrase de saint Benoît : « Le Seigneur, se cherchant un ouvrier dans la multitude du peuple, lance cet appel réitéré : "Quel est l’homme qui veut la vie et qui désire voir le bonheur ?" ». Souvent méconnue, tout en suscitant une certaine fascination pour les hommes de ce temps, cette vie monastique vécue à l’écart du monde est d’abord une prise de distance pour mieux aimer. A travers trois « déserts », la création, la communauté, et lui-même, le moine est invité à rejoindre Dieu en vivant les conseils évangéliques. La communauté monastique est une école du service du Seigneur où l’ordinaire devient ressource de sainteté, où tout se transforme en louange à la gloire de Dieu.

Conférencier : Père François Cassingena-Trévedy, bénédictin, moine de Saint-Martin de Ligugé.

Le Père François Cassingena-Trévedy, de nationalité française, est né à Rome le 28 novembre 1959. Il a poursuivi des études de Lettres classiques à Paris et a intégré l’École Normale Supérieure (rue d’Ulm) en 1978. Il est entré dans la vie monastique en 1980 et a été ordonné prêtre en 1988. À l’abbaye Saint-Martin de Ligugé (Congrégation de Solesmes), il exerce la charge de maître de chœur (grégorien) et assume la responsabilité de l’atelier d’émaillerie (créations diverses, en particulier pour l’usage liturgique). Il a assumé pendant huit ans la charge de maître des novices. Il enseigne à l’Institut supérieur de liturgie (Institut Catholique de Paris). Il collabore aux éditions des Sources Chrétiennes pour la traduction des hymnes syriaques d’Éphrem de Nisibe (306-373). Il a publié, principalement aux éditions Ad Solem, de nombreux ouvrages, tous alimentés par l’expérience monastique : Pour toi, quand tu pries, Éd. Abbaye De Bellefontaine ,1999. La liturgie, art et métier, Éd. Ad Solem 2007. Sermons aux oiseaux, Éd. Ad Solem, 2009. Poétique de la théologie, Éd. Ad Solem, 2011. La Parole en son royaume : une approche théologique de la Liturgie de la Parole, Éd. Ad Solem 2013. « Chante et marche ». Les introïts grégoriens (vol. I, 2012 ; vol III., 2014), Éd. Ad Solem 2012-2014.

 

1 mars 2015

Consacrée pour donner la Vie , par Mademoiselle Marie Laetitia Calmeyn, ordre des vierges.

La virginité consacrée apparaît comme une des formes de vie les plus mal connues à notre époque. Elle plonge pourtant ses racines dans l’Ecriture. Comment cet appel de Dieu retentit-il dans l’histoire d’une personne ? Que signifie aujourd’hui la consécration que l’Eglise attache à cette vocation ? De quoi est-elle le signe prophétique ? La virginité nécessite aussi d’être reconsidérée à travers l’histoire de l’Alliance et du salut offert à l’humanité. La figure de Marie nous aide à découvrir comment s’articulent dans sa virginité sa vocation d’épouse et de mère. La virginité consacrée symbolise finalement en sa radicalité la vocation baptismale ; elle est une source de vie pour le monde comme le manifeste le rite liturgique de cette consécration.

Conférencière : Mademoiselle Marie Laetitia Calmeyn, ordre des vierges.

Laetitia Calmeyn est née en 1975. Elle a d’abord été infirmière en soins palliatifs. En 2013, elle est consacrée dans l’ordre des vierges. Elle est titulaire d’une maîtrise de théologie de l’Institut d’études théologiques de Bruxelles et d’un doctorat en théologie de l’Institut pontifical Jean-Paul II de Rome. Laetitia Calmeyn enseigne aujourd’hui à la Faculté de théologie, à l’École cathédrale et à la formation des responsables du Collège des Bernardins à Paris ainsi qu’à l’ISSR. Elle est l’auteur de divers articles et d’une thèse sur : « Les principes et fondements théologiques de la morale selon Albert Chapelle », Éd. Parole et silence, 2009.

 

 

 

 

8 mars 2015

Une vie qui devient signe par Frère Aloïs de Taizé.

La célébration d’une année de la « vie consacrée » nous rappelle que pour Dieu, toute vie humaine est « sacrée ». L’expression « parabole de communion » se révèle particulièrement féconde pour manifester la vocation de Taizé. C’est à travers ces mots que frère Roger invitait sa communauté à être un signe de fraternité. Deux applications, particulièrement importantes en découlent pour frère Roger et pour ses frères, qui peuvent aussi être vécues par toute communauté : la réconciliation des chrétiens et l’inter culturalité.

Conférencier : Frère Aloïs de Taizé

Frère Alois est né le 11 juin 1954 en Allemagne. Ses parents étaient nés et avaient grandi dans les Sudètes, région de ce qui était alors la Tchécoslovaquie. Il a vécu avec eux à Stuttgart. Il est de nationalité française depuis 1984. Catholique, il est entré dans la communauté de Taizé en 1974. Il a coordonné pendant des années l’organisation des rencontres internationales de jeunes à Taizé et des rencontres européennes dans plusieurs métropoles du continent. Il est devenu prieur de la communauté à la mort de frère Roger qui fut assassiné le 16 août 2005 et qui l’avait désigné comme successeur. Il est l’auteur de : Oser croire, Éd. Presses de Taizé, 2010. Pèlerins de confiance, Éd. Presses de Taizé, 2013. Vers de nouvelles solidarités : Taizé aujourd’hui : entretiens avec Marco Roncalli, Éd. Le Seuil, 2015.

 

15 mars 2015

L’appel à la vie contemplative par Sœur Cécile Rastoin, o.c.d., prieure du Carmel de Montmartre.

Qu’est-ce que la vie contemplative sinon une vie toute consacrée à l’écoute de Dieu dans sa Parole, dans la prière, mais aussi à travers celles et ceux que les personnes consacrées rencontrent ? A l’exemple de Sainte Thérèse d’Avila qui a fait une expérience particulière de rencontre du Christ, les carmélites ont répondu à l’appel que Dieu leur adressait en rejoignant le désert, le silence intérieur afin d’y découvrir Celui qui les attend : « Le Royaume de Dieu est au-dedans de nous ». Dans le silence et la prière se construisent ainsi des communautés monastiques, lieux de liberté, d’égalité et de fraternité authentiques qui deviennent un ferment de transformation du monde entier.

Conférencière : Sœur Cécile de Jésus-Alliance, o.c.d., prieure du Carmel de Montmartre

Sœur Cécile de Jésus-Alliance est née en 1969. Ancienne élève de l’Ecole Polytechnique, Docteur ès sciences en astrophysique et techniques spatiales. Amie fidèle du foyer Namasté de l’Arche à Paris de 1989 à 1995. Sœur Cécile de Jésus-Alliance (Cécile Rastoin) est entrée au carmel de Paris en 1995. « Elle est depuis 2012 prieure de la communauté. Elle participe occasionnellement à des revues comme SENS, Etudes et Carmel. Investie dans le dialogue entre juifs et chrétiens, elle a traduit diverses œuvres de penseurs du XXe siècle. Elle participe depuis 1998 à la traduction en français des œuvres d’Edith Stein, sur laquelle elle a écrit entre autres, Enquête sur la Source : Edith Stein 1891-1942, Éd. Cerf, 2008

 

22 mars 2015

L’appel apostolique (Vita consecrata, 9) Mademoiselle Marguerite Lena, s.f.x.

Dans la diversité des vies consacrées, certaines témoignent de la radicalité de leur consécration « dans le monde » sans être « du monde » et non dans le retrait d’un monastère. Cette visibilité particulière n’est pas d’ordre médiatique mais comme un signe pour le monde. Aujourd’hui comme hier -l’Ecriture s’en fait sans cesse l’écho- Dieu appelle et sollicite une réponse libre. La vie consacrée devient alors un don de Dieu particulier. Elle constitue un approfondissement unique et fécond de la consécration baptismale comme un signe prophétique pour le monde. Les membres de la Communauté Saint-François-Xavier sont ainsi envoyés dans le monde pour en témoigner sous des formes diverses.

Conférencière : Mademoiselle Marguerite Lena, s.f.x

Marguerite Lena est née en 1939 et est Membre de la Communauté apostolique Saint-François-Xavier. Elle a été professeur de philosophie dans les Centres Madeleine Daniélou 1963-2003, professeur invité au Centre Sèvres 2006-2014, professeur à la Faculté Notre-Dame 1986-2014. Mais aussi responsable de la formation théologique des jeunes de la Communauté Saint-François-Xavier. Marguerite Lena a collaboré à diverses revues Communio, Etudes, Christus… et intervient régulièrement sur l’enseignement, l’éducation, la catéchèse, en divers lieux ecclésiaux. Elle est l’auteur de : L’Esprit de l’éducation, Éd. Parole et Silence, 2002. Le Passage du Témoin, Éd. Parole et Silence, 1999. Une plus secrète lumière, Éd. Lethielleux, 2010. Patience de l’avenir, Éd. Lessius, 2012

 

29 mars 2015

"L’esprit souffle où il veut" La vie consacrée là où on l’attend et là où on ne l’attend pas, par le Père Philippe Lefebvre, o.p., professeur à Fribourg (Suisse).

L’Ecriture révèle la vie consacrée comme don de l’Esprit fait à l’Eglise. D’après la Bible, toute vie que Dieu suscite par sa Parole, bénie par lui est appelée à fructifier, c’est-à-dire à déployer sa consécration. Des figures illustrent cette réalité : Joseph, un des grands ancêtres de la vie consacrée, le Christ, fondement de toute vie consacré, David, Anne, Jérémie, Elie… Rois, prêtres et prophètes consacrés ont ainsi une fonction révélatrice : ils attirent et signalent ceux qui savent discerner cette consécration et de fait y ont part. Si la vie consacrée est don de l’Esprit, celui-ci pousse le consacré à s’avancer sans crainte dans le monde, en particulier auprès des plus faibles, à l’exemple du Christ qui s’est fait serviteur jusqu’au don de sa vie.

Conférencier : Père Philippe Lefebvre, o.p., professeur à Fribourg (Suisse)

Le Père Philippe Lefebvre est né le 4 novembre 1960 dans le Pas-de-Calais. Après des études de lettres classiques, il enseigne à Grenoble et à Poitiers et séjourne pour deux ans d’études à l’École biblique de Jérusalem. Il entre en 1991 chez les Dominicains. Après des études de théologie, il enseigne dans différents lieux : Rennes, Angers, Lille, Jérusalem. Depuis 2005, il est professeur d’Ancien Testament à la faculté de théologie de l’université de Fribourg en Suisse. Il donne beaucoup de sessions en Bible et prêche des retraites, en Suisse et en France surtout. Il a écrit plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur les liens entre Ancien et Nouveau Testaments, sur les relations entre Bible et culture et promeut, dans des milieux croyants ou pas, la Bible comme partenaire de la pensée.
Il a publié, de nombreux ouvrages et articles dont : Saül, le fils envoyé par son père, Éd. Lumen Vitae, 1999. La Vierge au livre. Marie et l’Ancien Testament, Éd. Cerf, 2004. Un homme, une femme et Dieu. Pour une théologie biblique de l’identité sexuée, écrit avec Viviane de Montalembert, Éd. Cerf, 2007. Ce que dit la Bible sur la famille, Éd. Nouvelle Cité, 2013.

 

Les conférences sont retransmises en direct sur France-Culture et sur la télévision catholique KTO, en différé à 21h sur Radio-Notre-Dame et RCF.

Les conférences auront lieu de 16h30 à 17h15 ; elles seront suivies d’un temps de prière et de l’adoration du Saint-Sacrement entre 17h15 et 17h45, les Vêpres à 17h45. Messe à 18h30.

 

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits