"Année de la foi : Croire, une chance pour tous"

Conférences de Carême

Chaque dimanche du 17 février au 24 mars 2013 à 16h30

Développant le thème : « Croire, une chance pour tous », elles seront données par le cardinal VINGT-TROIS, archevêque de Paris, et ses cinq vicaires généraux : Monseigneur Jérôme BEAU, évêque auxiliaire, Monseigneur Renauld de DINECHIN, évêque auxiliaire, Monseigneur Éric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire, Monseigneur Michel AUPETIT et Monseigneur Bruno LEFEBVRE-PONTALIS. Ensemble, ils mettront en œuvre la mission d’annoncer l’Évangile à tous les hommes qui est la première tâche de l’évêque selon la Tradition de l’Église, proclamée par la liturgie de l’ordination et redite avec force par le concile Vatican II. Attentifs aux doutes et aux questions d’un monde où l’existence de Dieu n’a rien d’une évidence, le cardinal et ses vicaires généraux partageront leur conviction que, dans un monde sécularisé, il est pertinent de croire, et de croire en Jésus le Seigneur.

 

A la différence des années précédentes, les conférences ne seront pas suivies d’un débat. Mais, à l’issue de chacune, le cardinal VINGT-TROIS conduira un temps de prière en méditant à partir de la conférence entendue. La prière sera soutenue par l’adoration eucharistique et accompagnée par le chant de la Maîtrise et par l’orgue. Elle sera suivie par les Vêpres puis la Messe.
Au cours de la messe, au moment du « Je crois en Dieu » (ou du « Credo »), l’Archevêque invitera les fidèles à proclamer la foi de l’Église en soulignant chaque dimanche un aspect particulier de l’acte de foi.

Programme

- 17 février 2013 : Croire, un don, une décision ? par Monseigneur Bruno LEFEBVRE-PONTALIS, vicaire général
- 24 février 2013 : Croire dans l’Église ? par Monseigneur Jérôme BEAU, évêque auxiliaire
- 3 mars 2013 : Les chrétiens, lumière du monde ? par Monseigneur Renauld de DINECHIN, évêque auxiliaire
- 10 mars 2013 : Croire et douter par Monseigneur Michel AUPETIT, vicaire général
- 17 mars 2013 : Dieu, une option ? par Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire
- 24 mars 2013 (Rameaux) : Le monde chante la gloire de Dieu par le Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris.

 

 

En cette « Année de la foi », les conférences de Carême prennent une figure nouvelle. Deux aspects inédits les caractériseront :
- Développant le thème : « Croire, une chance pour tous », elles seront données par le cardinal VINGT-TROIS, archevêque de Paris, et ses cinq vicaires généraux : Monseigneur Jérôme BEAU, évêque auxiliaire, Monseigneur Renauld de DINECHIN, évêque auxiliaire, Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire, Monseigneur Michel AUPETIT et Monseigneur Bruno LEFEBVRE-PONTALIS. Ensemble, ils mettront en œuvre la mission d’annoncer l’Évangile à tous les hommes qui est la première tâche de l’évêque selon la Tradition de l’Église, proclamée par la liturgie de l’ordination et redite avec force par le concile Vatican II. Attentifs aux doutes et aux questions d’un monde où l’existence de Dieu n’a rien d’une évidence, le cardinal et ses vicaires généraux partageront leur conviction que, dans un monde sécularisé, il est pertinent de croire, et de croire en Jésus le Seigneur.
- A la différence des années précédentes, les conférences ne seront pas suivies d’un débat. Mais, à l’issue de chacune, le cardinal VINGT-TROIS conduira un temps de prière en méditant à partir de la conférence entendue. La prière sera soutenue par l’adoration eucharistique et accompagnée par le chant de la Maîtrise et par l’orgue. Elle sera suivie par les Vêpres puis la Messe. Au cours de la messe, au moment du « Je crois en Dieu » (ou du « Credo »), l’Archevêque invitera les fidèles à proclamer la foi de l’Église en soulignant chaque dimanche un aspect particulier de l’acte de foi.
Ces conférences se tiennent dans la cathédrale Notre-Dame de Paris qui fête cette année les 850 ans de la pose de sa première pierre. Elle est en elle-même le fruit de la foi de nos ancêtres, ceux qui l’ont construite et ceux qui y sont venus prier au cours des siècles.

Les conférences sont retransmises en direct sur France-Culture et sur la télévision catholique KTO, en léger différé sur Radio-Notre-Dame.

Les conférences auront lieu de 16h30 à 17h15 ; le temps de prière et l’adoration entre 17h15 et 17h45, les Vêpres à 17h45. Messe à 18h30.

 

Dimanche 17 février
Croire, un don, une décision ?

par Monseigneur Bruno LEFEBVRE-PONTALIS, vicaire général

La question traverse l’histoire et le cœur des hommes. L’Écriture et la Tradition montrent que Dieu parle le premier et fait luire pour l’homme la lumière de la Vérité qui « lui ouvre les yeux du cœur ». La Foi est d’abord un don et une œuvre de Dieu lui-même dans la vie de l’homme. Mais en même temps, la raison, la volonté et les sentiments s’unissent pour recevoir cette grâce de Dieu et ne cesser de donner leur propre réponse. La Foi est aussi une décision de l’homme qui s’engage librement et le fait avancer sur un chemin de conversion.

 

 

Dimanche 24 février
Croire dans l’Église ?

par Monseigneur Jérôme BEAU, évêque auxiliaire

Chaque dimanche, nous professons notre foi en l’Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Au cours de cette conférence, nous approfondirons l’identité de l’Eglise comme « corps du Christ » qui nous donne de déjà vivre de la Résurrection du Christ et d’être portés, dans notre condition de pécheurs, par la miséricorde de Dieu. L’Eglise Sainte nous appelle à l’aventure de la Sainteté ; et la Vierge Marie, sur notre route, en est le modèle et le soutien.

 

 

Dimanche 3 mars
Les chrétiens, lumière du monde ?

par Monseigneur Renauld de DINECHIN, évêque auxiliaire

Les chrétiens, lumière du monde ? Au chapitre 6 du livre d’Isaïe, l’auteur raconte un songe, une vision au cours de laquelle il reçoit sa vocation de prophète. Avant de donner son consentement pour cette nouvelle mission, il fait l’expérience du choix de Dieu sur lui, ce qu’on appelle l’élection. Il comprend que tout en étant comme les gens de sa génération, il est mis à part pour la mission. Pour lui, c’est un nouveau rapport au monde qui l’entoure. Au regard de la mission, il y aura cependant dans la Bible, un avant et un après Jésus-Christ. Le regard que le croyant porte sur le monde est transformé par l’Incarnation du Verbe de Dieu. Cette conférence permet de saisir l’originalité du disciple du Christ dans son rapport au monde. L’élection du prophète et l’Incarnation du Verbe de Dieu posent les fondements de la mission du chrétien dans le monde.

 

 

Dimanche 10 mars
Croire et douter

par Monseigneur Michel AUPETIT, évêque auxiliaire de Paris nommé

Peut-on croire aujourd’hui avec certitude ? La vérité est-elle accessible à la raison humaine ? La méthode scientifique avait laissé croire qu’elle pourrait dire le vrai absolu. Mais aujourd’hui les scientifiques eux-mêmes montrent que l’incertitude est une donnée du réel. Dans ces conditions, le doute peut conduire à un questionnement qui permet de grandir dans la connaissance et de porter une vraie fécondité. Mais croire n’est pas seulement le produit d’une certitude de la raison logique. C’est aussi la confiance donnée à quelqu’un. Quand il s’agit de Dieu, cette confiance ne peut s’appuyer que sur une relation interpersonnelle avec Celui qui est venu révéler la vérité de Dieu en assumant notre humanité : Jésus-Christ. Le doute devient alors soupçon et altère la relation. L’accueil de cette Parole incarnée s’appelle la foi. Cette foi qui ouvre notre raison humaine à l’intelligence des choses divines nous conduit à entrer dans la communion Trinitaire pour réaliser ce qui est notre véritable vocation : aimer comme Dieu aime.

 

 

Dimanche 17 mars
Croire et douter

par Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire de Paris

Croire en lui ou ne pas croire, pourrait-ce être une option que l’on prend ou que l’on ne prend pas, ou bien à laquelle on renonce après essai ? Non, bien sûr. Croire en Dieu ou ne pas croire en lui commande toute la façon de comprendre le fait de vivre. C’est pourquoi un croyant a du mal à se représenter la mentalité de celui qui ne croit pas et le non-croyant celle du croyant. En réalité, croire n’est pas simplement avoir quelques opinions en plus et ne pas croire en avoir en moins. Croire en Dieu ou ne pas croire en lui requiert de chacun qu’il affronte le sérieux de la vie. L’acte de foi, dans sa structure même, requiert notre engagement dans l’existence, dans la substance de la vie. Que nous le voulions ou non, nous avons à choisir. Là, dans ce sérieux, Dieu vient à notre rencontre. Nous l’y accueillons ou bien nous le refusons, mais lui, toujours, nous y cherche.

 

 

Dimanche 24 mars
Le monde chante la gloire de Dieu

par le Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris

Depuis un demi-siècle, le monde est entré dans un temps de crise spirituelle. Peut-il encore chanter la gloire de Dieu ? En s’incarnant, le Christ accomplit l’œuvre de la création et de la “capacité” du monde : “Mundus capax Dei”. Le monde est capable de Dieu. Il chante la gloire de Dieu à la Nativité, et cette gloire se révèle à ceux qui accueillent le monde comme une Parole.

 

 

 

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits