Exposition au Musée Carnavalet à Paris

"Les Couleurs du Ciel", Peintures des églises de Paris au XVIIème siècle

du 4 octobre 2012 au 24 février 2013

English article

Par le prêt de trois tableaux, la cathédrale Notre-Dame de Paris s’associe à cette exceptionnelle exposition réalisée par le Musée Carnavalet en collaboration avec la Conservation des Œuvres d’Art Religieuses et Civiles de la ville de Paris (COARC).

Cette rétrospective inédite est consacrée à la peinture du XVIIe siècle dans les églises de la capitale. Environ cent vingt peintures, dessins et gravures issus de collections françaises et étrangères seront rassemblés pour la première fois au musée Carnavalet.

 

Seront donc exposés dans cette exposition en provenance de Notre-Dame :
- l’Adoration des Bergers peinte Hiéronymous FRANCKEN,
- la Nativité de la Vierge peinte par Louis et Mathieu LE NAIN
- la Vierge de Piété peinte par Lubin BAUGIN

 

Ce patrimoine exceptionnel et spectaculaire, en partie dispersé pendant la Révolution française, est aujourd’hui peu connu du grand public. Décorées par les plus grands maîtres français du XVIIe siècle comme Nicolas Poussin, Simon Vouet ou Philippe de Champaigne, les églises de Paris constituent les plus anciens musées de la capitale. Le musée Carnavalet et la Conservation des Œuvres d’Art Religieuses et Civiles de la Ville de Paris (COARC) proposent au visiteur de redécouvrir le dynamisme créatif de l’époque et la place centrale de la peinture religieuse dans le contexte artistique d’alors.

L’exposition suit un axe à la fois chronologique et stylistique et développe quelques grandes thématiques liées à l’art religieux : importance et diversité des commanditaires (famille royale, confréries), étapes de la création (dessins préparatoires, réductions), intégration des décors dans l’architecture... Un ensemble unique de travaux préparatoires aux Mays de Notre-Dame, ces grands tableaux offerts chaque année à la Cathédrale par la confrérie des orfèvres, sera également présenté.

La visite au musée Carnavalet se poursuit par un parcours in situ dans les églises Saint-Eutache, Saint-Nicolas-des-Champs et Saint-Joseph-des-Carmes : il permet d’appréhender les œuvres dans le contexte architectural pour lesquelles elles ont été créées. Les visiteurs pourront ainsi apprécier les restaurations récemment effectuées dans certaines chapelles privées pour redonner à ces lieux l’éclat du Grand Siècle.

Commissaires généraux : Jean-Marc Léri, conservateur général et directeur du musée Carnavalet et Daniel Imbert, conservateur général et responsable de la Conservation des oeuvres d’art religieuses et civiles de la ville de Paris (COARC)
Commissaire scientifique : Guillaume Kazerouni, professeur d’histoire de l’art à la Manufacture des Gobelins
Commissaires : Thierry Sarmant, conservateur en chef au musée Carnavalet et Lionel Britten, chargé d’études documentaires, COARC

 

- Accès, tarifs, informations pratiques : cliquez ici.

 

L’Adoration des Bergers

Par Hiéronymus FRANCKEN (vers 1540-1610)
Les bergers, à qui les anges ont annoncé la naissance du Sauveur, se rendent à la crèche pour se prosterner devant l’Enfant Jésus.
Peint en 1585 pour le maître-autel de l’église du couvent des Cordeliers à Paris.
Ce tableau fut commandé par Christophe de Thou (1508-1582), Président du Parlement de Paris, et son fils Jacques-Auguste (1553-1617) représenté à gauche dans son habit de magistrat. Le peintre s’est représenté en berger, tenant un agneau, derrière le magistrat.

JPEG - 157.3 ko

© Boullay

La Nativité de la Vierge Marie

Par Louis (1593 ?-1648) et Mathieu (1607 ?-1677) LE NAIN
Représentation d’une chambre d’accouchée dans le Paris des années 1640, on distingue la mère, sainte Anne, couchée à l’arrière plan tandis qu’une nourrisse allaite la Vierge Marie sous le regard paternel de saint Joachim et d’anges attestant du caractère sacré de cette scène familiale.
Peint vers 1640 pour l’autel de la chapelle Saint-Augustin (aujourd’hui Sainte-Anne) de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Après la période révolutionnaire, en 1811, ce tableau est déposé à l’église Saint-Étienne-du-Mont de Paris. Il regagnera la cathédrale en 1964 et sera réinstallé à son emplacement d’origine.

JPEG - 122.5 ko

© Boullay

Vierge de Pitié

Par Lubin BAUGIN (vers 1610-1663)
La Sainte Vierge reçoit sur ses genoux le corps de son fils, Jésus, mort sur la croix.
Peint vers 1650 pour Notre-Dame de Paris pour l’autel de la chapelle Saint-Georges-et-Saint-Blaise (aujourd’hui Saint-Charles). Conservé après la période révolutionnaire au Musée des Monuments français, il est déposé en 1821 à l’Hospice de Saint-Cloud. Il regagnera la cathédrale en 1959 et sera réinstallé à son emplacement d’origine.

JPEG - 114.7 ko

© Boullay

 

 

 


Les couleurs du ciel par paris_musees

 


Les couleurs du ciel à Carnavalet par mairiedeparis

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits