Concerts exceptionnels

"Messe du Couronnement" de Mozart et "Stabat Mater" de Haydn

Mercredi 21 et Jeudi 22 mars 2012 à 20h00


- Maîtrise Notre-Dame de Paris
(dir. Lionel SOW)
- Ensemble Orchestral de Paris / Orchestre de Chambre de Paris
- Rebecca EVANS, Soprano
- Renata POKUPIC, Mezzo
- Jeremy OVENDEN, Ténor
- Stephan LOGES, Basse

- Fabio BIONDI, Direction

 

La collaboration entre la Maîtrise Notre-Dame de Paris et l’Ensemble orchestral de Paris est maintenant historique et ce rendez-vous annuel est attendu du public parisien. Après la Missa Solemnis de Beethoven en 2010, la Passion selon saint Jean de Bach en 2011, les maîtres du classicisme viennois, Haydn et Mozart, sont réunis pour cette soirée placée sous la direction de Fabio Biondi. Avec son ensemble l’Europa Galante, Fabio Biondi a notamment donné une lecture neuve et révolutionnaire de l’oeuvre de Vivaldi. A la tête de l’Ensemble Orchestral de Paris et de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, il saura à n’en pas douter magnifier les oeuvres de Haydn et Mozart.

 

Renseignements pratiques

Renseignements et réservations sur le site internet de l’EOP.

 

Programme

- Wolfgang Amadeus Mozart (1656-1791)
Messe du Couronnement

- Joseph Haydn (732-1809)
Stabat Mater

 

FABIO BIONDI

JPEG - 38.2 ko

© M. Crosera

Fabio Biondi est l’une des plus imporantes figures du monde musical sur instruments d’époque. Né à Palerme, Fabio Biondi débute sur une carrière internationale dès l’âge de 12 ans en tant que soliste avec l’orchestre Symphonique de la RAI. Très vite, Fabio Biondi découvre les pionniers de la nouvelle approche de la musique baroque qui enrichissent sa vision musicale. Sa carrière connait alors un nouvel essor, et à 16 ans, il se produit au Musikverein interprétant Bach sur un instrument et archet baroque. Il collabore ensuite avec divers ensembles renommés, tels que La Capella Real, Musica Antiqua Vienne, Il Seminario Musicale, La Chapelle Royale et les Musiciens du Louvre.

En 1990, il fonde l’ensemble Europa Galante qui acquiert rapidement une notoriété internationale, symbolisant aujourd’hui la renaissance de la musique baroque italienne Europa Galante se produit à La Scala in Milan, l’Accademia di Santa Cecilia à Rome, au Suntory Hall à Tokyo, Concertgebouw Amsterdam, Royal Albert Hall de London, au Musikverein de Vienna, Lincoln Center à New York, au Sydney Opera House ainsi qu’au Théâtre de la Ville et au Théâtre des Champs Elysées à Paris. Dès son premier enregistrement, Europa Galante conquiert le public du monde entier grâce à sa lecture révolutionnaire et son interprétation libre et passionnante de la musique italienne, s’imposant avec un succès extraordinaire : Prix Cini de Venise, Choc du Monde de la Musique, 4 Diapasons d’Or et le Diapason d’Or de l’Année, Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros, ffff de Télérama, 10 de Répertoire et le prix RTL.

Le répertoire de Fabio Biondi et Europa Galante, orienté aussi bien vers les ouvres universelles que vers la redécouverte de compositeurs méconnus, comprend trois siècles de littérature musicale, du XVIIe siècle en passant par les grandes ouvres instrumentales du XVIIIème siècle (concerti et concerti grossi de Vivaldi, Corelli, Locatelli, Geminiani), les quintettes de Boccherini et les concerti pour violon de Mozart, à la Norma de Bellini dans la première représentation sur instruments d’époque de l’ouvre pour la première édition du Festival Verdi de Parme en mars 2001. Ses enregistrements et concerts des opéras de Vivaldi, d’abord ’Bajazet’ en 2006, puis récemment ’Ercole’, font figure de véritables révélations.
En récital avec piano, clavecin, pianoforte ou encore en soliste le répertoire de Fabio Biondi comprend les sonates de Bach, Mozart, Schubert & Schumann, et le répertoire pour violon du XVIIIème siècle italien - Veracini, Vivaldi, Locatelli, Tartini. Il se produit en tant que solistes dans les salles les plus prestigieuses : Cité de la Musique et Théâtre de la Ville à Paris, Hogi Hall à Tokyo, Auditorium National de Madrid & le Wigmore Hall à Londres.
En 1998, après une longue collaboration avec le label Opus 111, Fabio Biondi et Europa Galante signe un contrat d’exclusivité avec Virgin Classics. Leurs premières réalisations - L’Estro Armonico de Vivaldi, Airs et Cantates de J. S. Bach avec le ténor anglais, Ian Bostridge, et Concerti con Titoli de Vivaldi - ont tous été largement salués dans la presse internationale. De nombreux enregistrements primés ont suivi, en particulier ’Bajazet’ de Vivaldi qui est nommé pour un Grammy Award.

Fabio Biondi collabore comme soliste et directeur avec des orchestres tels que la Santa Cecilia à Rome, l’Orchestre de Chambre de Rotterdam, European Baroque Orchestra, celui de l’Opéra de Halle, l’orchestre de chambre de Zurich, l’orchestre de chambre de Norvège, le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre d’Auvergne et l’Ensemble Orchestral de Paris. Depuis 2005, il est directeur artistique pour le répertoire baroque du Stavanger Symphony Orchestra. Lors de la pochaine saison, il dirige l’Orchestre Mozarteum de Salzbourg, l’Orchestre de National de Montpellier, l’Orchestre de Berne, Orquesta de Granada, et The English Concert.

Fabio Biondi joue un violon de Gofredo Cappa de 1690, et un violon de Ferdinando Gagliano, fabriqué à Naples en 1766. Ce violon appartenait à son professeur, Salvatore Cicero, et a été mis à sa disposition par la Fondation Salvatore Cicero.

 

L’ensemble Orchestral de Paris / Orchestre de Chambre de Paris

JPEG - 86.4 ko

© Jean-Baptiste Millot

Depuis sa création en 1978, l’Ensemble orchestral de Paris s’affirme comme l’orchestre de chambre de référence en France. La forme originale de ses concerts, ses lectures « chambristes » des œuvres, son travail de décloisonnement des répertoires et des lieux font de l’Ensemble orchestral une formation unique à Paris. Ces choix d’interprétation sont renforcés par les couleurs particulières que l’orchestre donne à ses saisons, notamment au service de la voix et de l’oratorio.

Après avoir travaillé avec Jean-Pierre Wallez, Armin Jordan, Jean-Jacques Kantorow et John Nelson – actuel directeur musical honoraire –, l’orchestre s’entoure aujourd’hui d’artistes associés partageant son engagement et sa vision « chambriste » du répertoire : Joseph Swensen, premier chef invité et conseiller artistique ; accentus et Laurence Equilbey, pour un compagnonnage dans le répertoire avec voix ; Deborah Nemtanu, violon solo, et les compositeurs James MacMillan et Thierry Escaich.

L’Ensemble orchestral de Paris collabore aussi avec des grands artistes : Heinrich Schiff, Louis Langrée, Maxim Vengerov, Fabio Biondi, Thomas Zehetmair, Douglas Boyd, Brigitte Engerer, Patricia Kopatchinskaja, Katia et Marielle Labèque, Sir Roger Norrington, Stephen Kovacevich, Vadim Repin, Roger Muraro, Jean-Yves Thibaudet, François Leleux ou encore Alison Balsom pour n’en citer que quelques-uns.

Au-delà de sa saison parisienne au théâtre des Champs-Élysées et à la cathédrale Notre-Dame de Paris, et de concerts ou d’opéras à la Cité de la Musique ou au Théâtre du Châtelet, l’Ensemble orchestral étend son rayonnement en France et à l’étranger : tournées en Europe, au Japon, en Amérique du Sud ; participations à de grands festivals (Radio France Montpellier, Folles Journées, Festival de Saint-Denis, Festival Enescu de Bucarest, festivals de Belgrade ou de Bratislava, etc.).

Au cours des dix dernières années, l’Ensemble orchestral de Paris s’est distingué par plus d’une vingtaine d’enregistrements mettant en valeur les répertoires vocal, d’oratorio, d’orchestre de chambre et de musique d’aujourd’hui. En témoignent notamment les DVD de la Messe en si de Bach à la cathédrale Notre-Dame de Paris et de l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven avec François-René Duchâble, à l’Opéra royal de Versailles ; les CD de l’intégrale des symphonies de Beethoven dirigées par John Nelson, les concertos de Saint-Saëns avec Brigitte Engerer et Henri Demarquette ou les concertos pour piano de Chopin avec Boris Berezovsky.

En prolongement de son activité artistique, l’orchestre est porteur d’une démarche d’utilité sociale déclinée autour de quatre engagements : éducation, territoires, solidarité, insertion professionnelle. Ce souci d’une citoyenneté nouvelle s’exerce dans les quartiers de Paris et sur les territoires de la métropole avec la réalisation d’actions culturelles et pédagogiques, et de résidences d’orchestre. La solidarité à l’égard des publics empêchés revêt plusieurs formes de collaborations en France et au Moyen-Orient. Enfin, l’insertion professionnelle et la formation se concrétisent notamment par le biais de l’académie « Paris Play-Direct Academy » et à l’occasion d’un travail avec les étudiants des conservatoires.

L’Ensemble orchestral de Paris reçoit les soutiens de la Ville de Paris, de la DRAC Île-de-France –
ministère de la Culture et de la Communication et des mécènes de l’association Crescendo.

 

Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris

JPEG - 37.5 ko

© J. Dumoux

La musique a toujours fait partie intégrante de la vie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. C’est alors même que s’élevaient les voûtes en ogive, lancées en plein ciel pour constituer le chœur de l’église, que naissait l’École de Notre-Dame et ses grandes polyphonies. A l’audace des bâtisseurs de cathédrales répondait celle des musiciens. Depuis lors, la tradition musicale de Notre-Dame de Paris s’est maintenue au plus haut niveau et chaque génération est venue apporter sa pierre au prestigieux édifice que constitue l’histoire musicale de la Cathédrale.

Conscients de ce patrimoine séculaire, du rayonnement national et international des activités et de l’excellence des formations dispensées par la Maîtrise Notre-Dame de Paris, l’Etat, la Ville de Paris et l’Association diocésaine de Paris ont décidé conjoin-tement en 1991 de créer l’association Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris.

Chargée de la coordination artistique et administrative de l’ensemble des aspects musicaux de la Cathédrale, Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris a pour missions essentielles l’enseignement musical et la formation des chanteurs, l’animation musicale des célébrations liturgiques de la Cathédrale, l’organisation de concerts et auditions, la recherche musicologique autour du patrimoine de Notre-Dame de Paris, la diffusion et la création musicales.

Un dispositif vocal et instrumental très complet est mis en œuvre au service de ces missions. L’élément central en est la Maîtrise Notre-Dame de Paris, composée de plusieurs ensembles (Chœur d’enfants, Jeune Ensemble, Chœur d’adultes en formation professionnelle, Ensemble grégorien), auxquels s’adjoignent ponctuellement des orchestres baroques ou symphoniques. Le grand-orgue, l’orgue de chœur et l’équipe d’organistes qui leur sont attachés sont également des acteurs majeurs.

La saison de concerts, les auditions d’orgue du dimanche après-midi, l’accueil chaque année d’une cinquantaine de chœurs du monde entier, ainsi que la présence quotidienne de la musique à Notre-Dame de Paris, témoignent d’une exigence de qualité musicale en harmonie avec la vocation exceptionnelle de ce haut lieu.

 

Retrouvez tous les concerts de la saison 2011-2012 en cliquant ici.

 

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits