Concert

"Ave Maria" Polyphonies mariales de la Renaissance

Mardi 6 décembre 2011 à 20h30

Maîtrise Notre-Dame de Paris,
Chœur d’adultes
Jeune Ensemble

Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse

Direction : Lionel SOW

 

La Maîtrise Notre-Dame de Paris nous invite, à un concert qui magnifiera les grandes polyphonies composées en l’honneur de la Vierge Marie pendant la Renaissance. Ce programme, avec la complicité des Sacqueboutiers - que nous retrouverons à la fin de cette Saison 2011-2012 - a fait l’objet d’un enregistrement pour le propre Label de Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris. A côté des polyphonies de Josquin, Guerrero, Victoria, trois motets contemporains composés par Caroline Marçot offrent un dialogue stimulant entre styles et époques au service de mêmes textes liturgiques.

Ce concert est donné à l’occasion de la parution de ce nouvel enregistrement.

 

 

Programme

- Pedro Escobar (c. 1465-c. 1535) Ave Maris Stella
- J. Desprez (1440-1521) Inviolata a 5
- J. Mouton (1459-1522) Ave Maria
- T. L. de Victoria (1549-1611) Salve Regina à 6 voix
- T. Crecquillon (1505-1557) Ave Virgo gloriosa
- J. L’Héritier (1480-1551) Nigra sum à 5 voix
- Josquin Desprez (1440-1521) Ave Maria…virgo serena (à 4)
- Caroline Marçot (1974) Nigra sum
- F. Guerrero (1528-1599) Ave virgo sanctissima à 5 voix
- T. L. de Victoria (1549-1611) Agnus Dei de la Missa salve Regina - Ave Maria à 8 voix
- Josquin Desprez (1440-1521) Inviolata a 12
- Caroline Marçot (1974) Inviolata

 

CAROLINE MARÇOT

Née en 1974, la compositrice française Caroline Marçot se passionne pour le phénomène sonore dans ses trois dimensions : élaboration, interprétation et perception.
Au Conservatoire National Supérieur de Paris, elle obtient les prix d’analyse, de contrepoint renaissance, d’harmonie, d’écriture du XXe siècle, d’esthétique et acoustique musicale.
Au sein de l’ensemble de voix solistes Mora Vocis, elle défend particulièrement les répertoires médiéval et contemporain, et participe régulièrement aux productions du choeur de chambre toulousain Les Éléments. Ses pièces ont déjà eu l’occasion d’être créées notamment par Laurence Equilbey, Michel-Marc Gervais, Roland Hayrabedian, Geoffroy Jourdain, Toni Ramon, Daniel Reuss, Rachid Safir ou Arlette Steyer à la Cité de la Musique à Paris, à la Maison de Radio France, à la Villa Médicis, et également à Bornem, Helsinki, Marseille, Santa Barbara, Séville,Tanger...
Lauréate 2003 de la Fondation d’entreprises Groupe Banque Populaire, elle travaille actuellement à plusieurs cycles de musique vocale, dont des madrigaux sur des sonnets de Laurent de Médicis pour l’Ensemble Solistes XXI.

 

Lionel SOW

JPEG - 20.2 ko

© E. Mangeat

Après une formation de violoniste, tout d’abord au Conservatoire Supérieur de Paris C.N.R. (1er prix en 1996), puis auprès d’Annie JODRY à l’École Nationale de Musique de Fresnes (Prix de virtuosité en 1998), Lionel SOW se tourne vers la direction de chœur.

Il suit une formation musicale au C.N.R. et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, couronnée par de nombreux premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue (dans la classe de Thierry ESCAICH), direction de chœur (dans la classe de Patrick MARCO), direction de chant grégorien, écriture XXe siècle et contrepoint Renaissance. Il obtient le Certificat d’Aptitude à la direction d’ensembles vocaux en 2005.

Parallèlement à des études de chant avec Nicole FALLIEN, et de direction d’orchestre avec Jean-Jacques WERNER, il prend la direction de plusieurs ensembles vocaux spécialisés en musique ancienne et baroque.

Avec la Maîtrise des Petits Chanteurs de Saint-Christophe, qu’il dirige depuis 1995, il enregistre en 2000 le Requiem et les Lamentations de Jean GILLES, en 2003 la Matthaüs Passion de H.SCHÜTZ et en 2004 les Geistliche Lieder de J. BRAHMS et A. BRUCKNER.

En janvier 2000, Lionel SOW est le directeur artistique de l’ensemble vocal Les Temperamens, et en septembre 2002, il devient l’assistant de Nicole CORTI à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris où il assure la direction du chœur d’enfants.

Depuis 2004, il dirige régulièrement le Chœur de Radio France pour des concerts a capella ou la préparation de programmes avec orchestre.

En septembre 2006, Lionel SOW prend la direction de l’ensemble de la Maîtrise Notre-Dame de Paris (Chœur d’enfants, Jeune Ensemble et Chœur d’adultes).

 

LES SACQUEBOUTIERS DE TOULOUSE

JPEG - 42.5 ko

© P. Nin

En 30 ans d’existence, l’ensemble toulousain Les Sacqueboutiers s’est imposé comme l’une des meilleures formations de musique ancienne sur la scène internationale.
Considéré par les spécialistes et par le public comme une référence pour l’interprétation de la musique instrumentale du XVIIe siècle, italienne et allemande en particulier, l’ensemble collectionne les plus hautes récompenses décernées par la critique discographique.

Lorsqu’ils décident de fonder Les Sacqueboutiers en 1976, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu sont parmi les premiers à suivre une démarche qui ressemble alors à une véritable aventure, celle de la redécouverte des instruments anciens.

Rapidement, la qualité de leur travail leur vaut de participer à des enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du disque (notamment Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi dirigées par Michel Corboz), et depuis, ils ont collaboré avec les ensembles les plus prestigieux pour interpréter des musiques allant de la Renaissance è Mozart : les Arts Florissants (W. Christie), la Chapelle Royale (P. Herreweghe), A Sei Voci (B. Fabre-Garrus), Elyma (G. Garrido) La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (J.C. Malgoire), ou encore l’ensemble Clément Janequin (D. Visse).

Avec ces formations ou bien dans des programmes qui leurs sont propres, Les Sacqueboutiers se sont produits dans tous les plus grands festivals européens et en Amérique du Sud.

L’ossature de l’ensemble repose sur le groupe des cornets et saqueboutes qui ont donné leur nom è la formation. Autour de ce noyau viennent s’adjoindre, en fonction des répertoires abordés, d’autres instruments (violons, violes, bassons, chalemies), et la voix (soliste, quatuor vocal, chœur).

Cette souplesse dans la constitution de la formation est requise par la variété des répertoires fréquentés, notamment lors de l’élaboration de programmes originaux où l’ensemble collabore avec des musicologues spécialistes dans le but de faire entendre des œuvres nouvelles : en effet, l’un des objectifs majeurs des Sacqueboutiers consiste à participer activement à la redécouverte progressive des plus belles pages du patrimoine musical européen.

 

Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris

JPEG - 37.5 ko

© J. Dumoux

La musique a toujours fait partie intégrante de la vie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. C’est alors même que s’élevaient les voûtes en ogive, lancées en plein ciel pour constituer le chœur de l’église, que naissait l’École de Notre-Dame et ses grandes polyphonies. A l’audace des bâtisseurs de cathédrales répondait celle des musiciens. Depuis lors, la tradition musicale de Notre-Dame de Paris s’est maintenue au plus haut niveau et chaque génération est venue apporter sa pierre au prestigieux édifice que constitue l’histoire musicale de la Cathédrale.

Conscients de ce patrimoine séculaire, du rayonnement national et international des activités et de l’excellence des formations dispensées par la Maîtrise Notre-Dame de Paris, l’État, la Ville de Paris et l’Association diocésaine de Paris ont décidé conjointement en 1991 de créer l’association Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris.

Chargée de la coordination artistique et administrative de l’ensemble des aspects musicaux de la Cathédrale, Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris a pour missions essentielles l’enseignement musical et la formation des chanteurs, l’animation musicale des célébrations liturgiques de la Cathédrale, l’organisation de concerts et auditions, la recherche musicologique autour du patrimoine de Notre-Dame de Paris, la diffusion et la création musicales.

Un dispositif vocal et instrumental très complet est mis en œuvre au service de ces missions. L’élément central en est la Maîtrise Notre-Dame de Paris, composée de plusieurs ensembles (Chœur d’enfants, Jeune Ensemble, Chœur d’adultes en formation professionnelle, Ensemble grégorien), auxquels s’adjoignent ponctuellement des orchestres baroques ou symphoniques. Le grand-orgue, l’orgue de chœur et l’équipe d’organistes qui leur sont attachés sont également des acteurs majeurs.

La saison de concerts, les auditions d’orgue du dimanche après-midi, l’accueil chaque année d’une cinquantaine de chœurs du monde entier, ainsi que la présence quotidienne de la musique à Notre-Dame de Paris, témoignent d’une exigence de qualité musicale en harmonie avec la vocation exceptionnelle de ce haut lieu.

 

Retrouvez tous les concerts de la saison 2011-2012 en cliquant ici.

 

 

Le Temps de Noël à Notre-Dame de Paris

- La crèche, du premier dimanche de l’Avent (samedi 28 novembre 2011) à la fête de la Présentation de Jésus au Temple (jeudi 2 février 2012).
- Les nocturnes de la crèche, tous les samedis et dimanches jusqu’à 20h45.
- Le sapin sur le parvis, du premier dimanche de l’Avent (samedi 28 novembre 2011) à la fête de la Présentation de Jésus au Temple (jeudi 2 février 2011).
- Les Paroles d’Avent , les dimanches 27 novembre, 4, 11 et 18 décembre 2011 à 17h20.
- Le concert de Noël, le mardi 20 décembre 2011 à 20h30.
- Les offices de Noël, les 24 et 25 décembre.
- Le CD À la venue de Noël , réunissant les formations musicales de la cathédrale.
- Le concert de chant grégorien Puer natus est , le jeudi 29 décembre 2011 à 20h30.
- La solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu, 45e Journée Mondiale de la Paix, le dimanche 1er janvier 2012.
- La solennité de l’Épiphanie du Seigneur, le dimanche 8 janvier 2012.

Mais aussi :
- Le récital au grand orgue par Henri-Franck BEAUPÉRIN, le mardi 29 novembre 2011 à 20h30.
- Le concert "Ave Maria" Polyphonies mariales de la Renaissance et d’aujourd’hui , le mardi 6 décembre 2011 à 20h30.
- La solennité de l’Immaculée Conception, le jeudi 8 décembre 2011 et la veillée de prière autour de la Sainte Couronne d’épines à 20h00.
- La messe de saint Éloi, le dimanche 11 décembre 2011 à 10h00.
- La fête de Notre Dame de Guadalupe, le lundi 12 décembre 2011 à 18h15.
- Le récital au grand orgue par pascal REBER, le mardi 13 décembre 2011 à 20h30.

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits