Fête de la Nativité de la Vierge Marie

Jeudi 8 septembre 2011

Avant même la naissance de Jean le Précurseur, celle de Marie est une annonce de la Nativité de Jésus, le prélude de la Bonne Nouvelle. La venue d’une fille au foyer d’Anne et de Joachim a fait "lever sur le monde l’espérance et l’aurore du salut". C’est pourquoi l’Eglise nous invite à la célébrer dans la joie.
Missel romain

L’Église célèbre tous les ans le 8 septembre la fête de la Nativité de la Vierge Marie.

 

Moins solennelle que l’Assomption, la Nativité de Marie est fêtée avec joie par le peuple chrétien, comme celle de Jean-Baptiste. L’une et l’autre annoncent l’aurore du salut. Dans la prière, la naissance de Marie et sa maternité divine sont mises en relation.
L’Eglise de Jérusalem fut la première à honorer le souvenir de la Nativité de la mère de Dieu par une fête que Rome adopta sûrement vers la fin du VIIème siècle où la pape Serge 1er la dota d’une procession. Elle se répandit assez vite dans tout l’Occident, en France notamment. Au XIème siècle, saint Fulbert contribua pour une large part, à la diffusion de cette fête.
La lecture évangélique de la Généalogie du Christ attire l’attention sur l’enracinement de Marie dans le peuple de Dieu. La naissance de Marie est le signe certain des temps nouveaux. L’Ancien Testament touche à sa fin et trouve son accomplissement dans une alliance nouvelle et éternelle que Dieu conclut avec l’humanité. Le monde se réjouit de la naissance de Marie parce qu’elle annonce la venue du Christ Sauveur. Dieu lui a fait un don libre de la grâce. La joie est la note dominante de cette fête
Tous les âges disent bienheureuse la Vierge qui a porté le Fils du Père éternel. La liturgie des heures ne cesse de la saluer comme la sainte mère de Dieu.

Cette fête est commune avec les Églises orientales.
À Paris, il sera aussi fait mémoire de l’ordination épiscopale (8 septembre 2006) de Monseigneur Jérôme BEAU et de Monseigneur Jean-Yves NAHMIAS, tous deux évêques auxiliaires de Paris.

 

Offices

- 8:00 : Messe de la Nativité de la Vierge Marie dans le chœur
- 9:00 : Messe de la Nativité de la Vierge Marie dans le chœur
- 12:00 : Messe de la Nativité de la Vierge Marie à l’autel principal

- 17h45 : Office des vêpres de la Nativité de la Vierge Marie diffusé en direct sur KTO, Télévision Catholique
- 18:30 : Messe de la Nativité de la Vierge Marie
Maîtrise Notre-Dame de Paris, quatuor de solistes. Orgue de chœur : Yves CASTAGNET

 

Évangile de la fête de la Nativité de la Vierge Marie
8 septembre

Commencement de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 1, 1-16.18-23)

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.

Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie).

Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits