Messe à l’intention des victimes des attaques du 22 juillet en Norvège

Dimanche 24 juillet 2011 à 18h30

Monseigneur Jérôme BEAU, évêque auxiliaire de Paris, présidera cette célébration à l’intention des victimes des attaques du 22 juillet 2011 qui ont meurtri la Norvège et de leurs familles.

Près de deux milliers de personnes ont assisté à cette célébration. "Nous sommes tous bouleversés par les attentats qui endeuillent aujourd’hui la Norvège", a déclaré Monseigneur Jérôme Beau, adressant sa "compassion" aux victimes, à leurs familles et à la "jeunesse".

Comme le pape Benoît XVI, qui s’était exprimé à l’issue de la prière dominicale de l’Angélus dans sa résidence d’été de Castel Gandolfo, près de Rome, le célébrant a appelé les hommes à "abandonner pour toujours la voie de la haine et fuir les logiques du mal". Un représentant de l’ambassade de Norvège et le secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger David Douillet se tenaient au premier rang. "C’est une tragédie nationale d’une ampleur incroyable (...). C’est la démocratie qui est attaquée ; c’est la jeunesse qui est attaquée", s’est exprimé à l’issue de la messe Vegar Brynildsen, chargé d’affaires à l’ambassade de Norvège. Cette messe est une "possibilité pour tous les Norvégiens qui sont à Paris de se réunir", a-t-il poursuivi, saluant les "messages de sympathie" et les "gens qui viennent déposer des fleurs" devant l’ambassade.

Drapeaux à la main, des dizaines de Norvégiens, en grande partie des spectateurs du Tour de France portant des maillots et vestes aux couleurs de leur pays, ont pris place sur les bancs de la cathédrale parmi les fidèles et les touristes venus de tous pays admirer Notre-Dame. "Je suis venu par respect pour toutes les familles qui ont perdu quelqu’un", a expliqué Sindre Kvalvaagnes, 23 ans, en visite en France pour suivre le Tour cycliste avec quatre amis. "Choqué" depuis qu’il a su en appelant "à la maison pour prendre des nouvelles", le jeune homme ne comprend toujours pas "qu’on puisse faire ça aux gens". "C’est juste terrible, cruel", a-t-il ajouté. "C’est totalement irréaliste. Oslo ressemble à une zone de guerre", ont témoigné trois amis se prenant en photo devant la cathédrale après la messe et portant à leurs bras, scotchés à leurs maillots cyclistes, des petits brassards noirs en hommage aux victimes du "massacre".

Source : AFP.

 

Pour écouter l’homélie de Monseigneur Jérôme BEAU, cliquez ici.

 

Lettre du Cardinal Vingt-Trois
à l’évêque d’Oslo suite au double attentat meurtrier en Norvège

Monseigneur,

Bouleversé par l’annonce des attentats qui endeuillent votre pays, je veux simplement témoigner auprès de vous de la communion fraternelle des catholiques de France dans cette épreuve.

Dimanche soir prochain, lors de la messe de 18h30, les parisiens prieront à la cathédrale Notre-Dame de Paris pour tous ceux qui sont tombés, victimes de la folie meurtrière, pour leurs familles et pour tous les blessés.

Je vous serais reconnaissant de transmettre à vos concitoyens nos condoléances et notre compassion dans cette épreuve.

Que Dieu inspire au cœur de l’homme des projets de paix !

† André cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris et Président de la Conférence des Évêques de France

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits