Troisième veillée pour la Vie

Jeudi 26 mai 2011 à 20h30

Les évêques d’Ile-de-France vous invitent à cette veillée pour la vie présidée par le cardinal André VINGT-TROIS.
Veiller pour la vie, c’est évidemment demander, dans la prière, la grâce d’un véritable respect de la vie. Mais c’est aussi s’encourager mutuellement à accueillir, à protéger et à servir de multiples façons toute vie humaine dans les différentes étapes de sa croissance.

Le 26 mai prochain, éclairés par la Parole de Dieu et encouragés par des témoignages d’engagements collectifs au service de la vie, nous demanderons à Dieu que grandisse en nous cette sensibilité à l’accueil de la vie. Nous prierons pour qu’à travers nous l’Église soit témoin et acteur du vrai développement dans la charité et dans la vérité.

L’an dernier, la deuxième veillée pour la vie a été un beau moment de prière dans la cathédrale Notre-Dame. Nous vous invitons à venir encore plus nombreux cette année, en particulier avec les enfants et les jeunes de vos familles. Car l’éducation au respect de la vie est plus que jamais importante.

 

Une veillée pour la vie : pour quoi faire ?

Cet article est extrait de l’hebdomadaire Paris Notre-Dame du 20 mai 2011.
S’abonner à Paris Notre-Dame.
Propos recueillis par Ariane Rollier

JPEG - 16.1 ko
Mgr de MOULINS-BEAUFORT

© Godong

Paris Notre-Dame – Pourquoi avoir imaginé une veillée pour la vie ?
Mgr Eric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire de Paris - Parce que le respect de la vie humaine est une grâce à recevoir. Mieux nous découvrons la vie comme un don, un don de Dieu qui nous est fait par le don de nos parents, mieux nous comprenons que nous devons nous ajuster à sa grandeur. Cet ajustement demande une conversion. C’est dans ce mouvement de conversion que nous pouvons interpeller notre société.

P. N.-D. – « Pour la vie », qu’est-ce que cela signifie ? Tout le monde n’est-il pas « pour la vie » ?
Mgr de M.-B. - L’an passé, le cardinal Vingt-Trois avait précisé, dans son homélie, au cours de la première édition de cette veillée : « La vie donnée par Dieu dans l’existence humaine est un mystère qui nous ouvre au mystère plénier qu’est la vie même de Dieu. C’est pourquoi nous ne pouvons accepter qu’une vie soit perçue comme une menace et un danger. C’est pourquoi nous ne pouvons accepter que l’intelligence et l’ingéniosité humaines soient mises au service de la lutte contre la vie (…) Mais c’est aussi pourquoi nous souhaitons et nous espérons que la venue d’un enfant en notre temps soit vécue comme une bénédiction, que la mission des parents puisse être une source de joie et d’épanouissement, que les plus généreux d’entre nous sachent se mobiliser pour entourer et accompagner jusqu’au bout tous ceux que la vie blesse, que la maladie affecte et que l’espérance déserte. » Il n’est pas sûr que tout le monde soit pour la vie : il existe des courants de pensée qui encouragent à prendre la vie humaine comme un fardeau, et certaines forces obscures en chacun de nous conspirent en ce sens.

P. N.-D. – Quel en sera le programme ? Les temps clés ?
Mgr de M.-B. - Le déroulement sera presque le même que l’an passé : accueil, temps d’écoute de témoignages, proclamation de l’Évangile et homélie. Puis, nous entrerons dans un moment d’adoration au cours duquel sera chantée une grande litanie d’intercession. Après la bénédiction, nous nous confierons à la Vierge. Cette année, les témoignages seront donnés en direct. Ils rendront visibles que des chrétiens font quelque chose pour aider à l’accueil et au respect de la vie dans les situations délicates.

P. N.-D. – Quelle dynamique cherchez-vous à lancer (dans les diocèses concernés et plus largement ?) avec cette initiative spirituelle ?
Mgr de M.-B. - Avant d’être un problème politique, le respect de la vie humaine est une attitude qui nous place devant Dieu, notre Créateur. Notre époque a entre les mains des possibilités techniques formidables. Comment les employer pour le service de la vie sans nous laisser fasciner par les facilités qu’elles ouvrent ? Comment cette maîtrise technique nous conduit-elle à servir l’œuvre de Dieu au lieu de nous enfermer dans la domination de ce qui ne peut pas se défendre ? L’enjeu est d’ouvrir nos esprits à un partage toujours plus généreux de la joie de vivre, dans la reconnaissance pour ce que Dieu nous donne de vivre et de faire. C’est cela qui est toujours nouveau.

 

Déclarations du cardinal André Vingt-Trois
à la veille du nouveau débat sur le projet de loi sur la bioéthique à l’Assemblée nationale


 

Prière pour s’ouvrir au respect de la vie

Dieu Un et Trine, Père et Fils et Saint-Esprit, tu as créé l’homme à ton image et à ta ressemblance.

Donne-nous la grâce de nous accueillir les uns les autres comme des frères et des soeurs à aimer.

Donne-nous de nous émerveiller devant ce que chacun apporte d’unique.

Tu as voulu que nous prenions soin les uns des autres.

Renouvelle en nous, ô Trinité sainte, la joie de ce labeur quotidien.

Toi, Jésus, notre Seigneur, tu t’es fait pour nous tous le bon Samaritain. Tu nous as pris sur tes épaules et tu nous as conduits à l’hôtellerie où nous pouvons refaire nos forces.

Donne à tous les baptisés de s’ouvrir à la vie.

Éclaire-nous pour que nous sachions prendre les initiatives qui s’imposent et imaginer les institutions nécessaires au soutien de la vie fragile ou mise en danger.

Fortifie-nous, afin que notre vie soit vécue comme une offrande.

Purifie nos coeurs pour que nous nous dégagions des désirs égoïstes et orientions nos énergies vers le bien de tous les hommes et de tous les peuples.

Donne-nous, Seigneur, d’écouter ta Parole, que nous nous fassions avec liberté et force les prochains de ceux que nous rencontrons.

Seigneur, Esprit-Saint, inspire-nous. Que nous puissions insuffler dans notre culture la joie de servir la vie de tout être humain !

Amen.

 

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits