« La famille : héritage ou avenir ? »

Conférences de Carême

Chaque dimanche du 13 mars au 17 avril 2011 à 16h30

Pour ce Carême 2011, le Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, a choisi pour thème « La famille : héritage ou avenir ? », en cette année où le diocèse de Paris approfondit de manière large et diverse le sens humain et chrétien de la famille, et le lien pastoral qui unit famille, jeunesse, solidarité et transmission.

 

Ces conférences seront suivies sur place d’un temps de questions aux intervenants, entre 17h15 et 18h.

 

« La famille : héritage ou avenir ? »

En cette année où le diocèse de Paris approfondit de manière large et diverse le sens humain et chrétien de la famille, et le lien pastoral qui unit famille, jeunesse, solidarité et transmission, les Conférences de carême de Notre-Dame de Paris proposent à tous des pistes de réflexion ouvertes sur des questions qui concernent les épreuves et l’espérance de la vie familiale, débattues publiquement, mais rarement mises en perspective avec la sagesse chrétienne.

Il s’agira de faire entendre des points de vue qui recoupent ou croisent la pratique et la réflexion catholique sur la famille, en s’appuyant même sur d’autres présupposés (psychanalyse, sociologie, droit…). Ces conférences veulent faire entendre une parole sur la famille qui émerge des réalités vécues, y compris des situations difficiles qui sont celles des couples fragilisés ou des parents seuls. Les intervenants sont invités à s’exprimer librement au nom de leur compétence, mais aussi au plan personnel

 

Dimanche 13 mars 2011
« La famille : questions actuelles et avenir des diversités ? »

JPEG - 18.8 ko
P. de Longeaux

© PND

JPEG - 22.1 ko
Mme Segalen

D.R.

par Madame Martine SEGALEN, sociologue, et le Père Jacques de LONGEAUX, théologien

Chacun est bien conscient que des transformations importantes sont intervenues dans les valeurs, les structures familiales, comme dans le mode de formation des familles. Les individus jouissent d’une plus grande liberté, et peuvent faire valoir le souci d’eux-mêmes ; ceci a pour conséquence une plus grande fragilité des unions, une importance accrue donnée aux liens intergénérationnels et enfin de nouveaux rapports avec l’enfant. L’Etat, à travers son appareil législatif, est le garant de la continuité familiale, mais on verra qu’il n’échappe pas à un ensemble de contradictions.

 

 

Dimanche 20 mars 2011
« Homme-femme : heureuse différence ou guerre des sexes ? »

JPEG - 13 ko
P. Louzeau

© Fornet/CIRIC

JPEG - 13.8 ko
M. Rey

D.R.

par Monsieur Olivier REY, philosophe, et le Père Frédéric LOUZEAU, théologien

La conscience occidentale est confrontée à un trouble inédit : ce qui jusque là allait de soi, l’importance du fait d’être homme ou d’être femme dans la constitution de son identité humaine, tend à devenir problématique. En s’appuyant sur la Révélation biblique, les chrétiens ont aujourd’hui à réfléchir plus profondément au sens humain et providentiel de la différence sexuelle. Être homme ou être femme est à la fois un donné, une tâche à réaliser et une vocation divine.

 

 

 

 

Dimanche 27 mars 2011
« Paternité, Maternité, Fraternité : comment vivre une relation structurante entre parents et enfants ? »

JPEG - 12.8 ko
P. Leproux

D.R.

JPEG - 17.2 ko
Mme Dekeuwer-Defossez

D.R.

par Madame Françoise DEKEUWER-DEFOSSEZ, juriste, et le Père Alexis LEPROUX, théologien

La famille est le lieu où se déploient un jeu de relations riches et singulières : conjugalité, paternité, maternité, filialité, fraternité... Ces relations, dont la forme change au fur et à mesure des années, structurent chaque personne et par là, toute les sociétés humaines. Le droit de l’enfant et la pensée biblique donnent à leur manière des principes et des pistes pour l’exercice d’une paternité ou d’une maternité qui enrichisse la vie des parents, respecte l’altérité de l’enfant et lui permette d’exister pour lui-même.

 

 

 

Dimanche 3 avril 2011
« La famille, comme Église domestique »

JPEG - 15.8 ko
P. Bordeyne

D.R.

JPEG - 19.6 ko
M. et Mme Bonasse

D.R.

par Monsieur et Madame Antoine et Stéphanie BONASSE et le Père Philippe BORDEYNE, théologien

Le Concile Vatican II, puis le pape Jean-Paul II, ont remis à l’honneur une analogie bien connue des Pères de l’Église. Que donne-t-elle à penser et à vivre dans la société actuelle ?

 

 

 

 

 

Dimanche 10 avril 2011
« Le rôle de la famille dans la vie de la cité : confiance ou contradiction ? »

JPEG - 14.6 ko
M. Renard

D.R.

JPEG - 14.7 ko
M. Arènes

D.R.

par Monsieur Jacques ARÈNES, psychanalyste, et Monsieur Antoine RENARD, Président des Associations Familiales Catholiques

Les sources de contradictions et d’insatisfactions entre personne, famille et société sont nombreuses, car leurs liens et leurs attentes réciproques, toujours aussi forts, restent à dépassionner. Cette situation est-elle irrémédiable ? Non ! Lieu premier de la relation interpersonnelle, la famille dispose de tous les atouts pour être à la hauteur de sa vocation sociale. Ainsi, après avoir éclairci les aspirations légitimes qui se font jour, nous proposerons des pistes concrètes pour que, dans toutes les familles, "batte le cœur de la société".

 

 

Dimanche 17 avril 2011
« Famille et société : un jeu de miroir ? »

JPEG - 12.3 ko
Mgr d’Ornellas

D.R.

par Monseigneur Pierre d’ORNELLAS, archevêque de Rennes

Les observateurs et les analystes avisés, comme les acteurs et les témoins de la vie familiale que nous sommes tous, sentent combien les faiblesses et les richesses de notre société reflètent celles de nos familles, et réciproquement. La famille, baromètre de la société, nous laisse aujourd’hui désorientés. Comment discerner et accompagner les missions de la petite cellule familiale, intimement imbriquées dans celles de la société ? Comment concourent-elles à éclairer les finalités et les chemins de la vie humaine ? Quelles paroles et quelles actions l’Église peut-elle offrir aux hommes et aux femmes de bonne volonté pour que soient tissés un lien familial et un lien social qui, ensemble, témoignent de la dignité et de la transcendance de la personne humaine, qu’elle soit adulte ou enfant ?

 

 

 

 

Pour suivre ces conférences

- Y assister de 16h30 à 17h15 dans le nef de la cathédrale : l’entrée est libre.
Les conférences sont suivies d’un débat avec les conférenciers, sur place, de 17h15 à 17h55, de l’Office des Vêpres à 18h00 et de la messe à 18h30 présidée par le Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris.

- Suivre les radio et télédiffusions chaque dimanche :
En direct sur KTO, Télévision Catholique (conférence, débat, vêpres et messe)
En différé à 18h15 sur les radios du réseau RCF (conférence) et à 21h sur Radio-Notre Dame (100.7 en Ile de France) (conférence et débat)

- Concernant la diffusion des conférences sur l’antenne de France Culture, la Conférence des Évêques de France indique, dans un communiqué du 11 mars 2001, que :
"Dans l’après midi du vendredi 11 mars, la direction de France Culture a laissé un message à l’archevêché de Paris l’informant que les conférences de Carême de Notre-Dame ne seraient plus retransmises en direct à 16h30 mais plutôt en différé « en fin de programme vers onze heure ou minuit » (sic)
Faute de précisions sur le programme des émissions de France Culture, nous ne pouvons informer les auditeurs de l’heure exacte de diffusion.
Pour les personnes ayant accès à internet, l’enregistrement des conférences sera téléchargeable « en temps réel » sur le site de France Culture (www.franceculture.com).
A deux jours de la première des conférences de Carême de Notre Dame de Paris, celles-ci n’apparaissent toujours pas sur le programme des émissions de France Culture disponible sur le site de la radio www.franceculture.com. A l’heure habituelle de diffusion (16h30-17h15), la programmation de la chaine annonce deux autres émissions. Et il en est de même pour le Carême protestant.
Après le choix de la direction de France Culture, au début du mois de janvier, de ne pas diffuser la messe du Noël orthodoxe, la conférence des Evêques de France et l’Archevêché de Paris, organisateurs des conférences, s’inquiètent de cette absence d’information.
La suppression de la diffusion de ces conférences en direct sur le Service Public signifierait l’interruption unilatérale d’une tradition remontant à 1946. Elle se ferait au mépris de l’attente d’un public composé de croyants et de non-croyants."

- En librairie début avril 2011 : textes des conférences publiés chez Parole et Silence.
Disponible sur amazon.fr, laprocure.fr, fnac.com

 

 

Les "conférences" de Carême à Notre-Dame de Paris

En 1835, Frédéric Ozanam suggère à Mgr de Quelen, archevêque de Paris, d’inviter l’Abbé Lacordaire à donner dans la cathédrale Notre-Dame de Paris ses « conférences » pour l’Avent et le Carême. Elles eurent immédiatement un immense retentissement. Ozanam note un peu plus tard : Il nous semblait assister à la résurrection religieuse de la société actuelle. Pour s’adresser à l’ensemble de la société, Lacordaire et ses amis choisissent le titre alors nouveau de « conférences » plutôt que celui des « sermons » de Carême. A tous ses contemporains, quelle que fût leur position, Lacordaire parlait en témoin de la foi catholique dans les questions majeures que posait à la conscience humaine l’évolution de la société.
Les successeurs de Mgr de Quelen et de l’Abbé Lacordaire se laissèrent guider par la même orientation dans le choix des thèmes des « conférences ».

JPEG - 94.4 ko
Conférence de Carême dans les années 1950

D.R.

Ce titre de « conférences », étonnamment moderne, est donc contemporain des « Conférences de charité », les Conférences de Saint-Vincent de Paul organisées par Ozanam et ses amis : à son époque, le catholicisme français redémarre avec un dynamisme éclatant, dans les années d’un nouveau printemps pour l’Église, comme l’écrit l’historien Yves-Marie Hilaire. Le souci d’une formation chrétienne, chez tous les jeunes gens qui retrouvent ou rejoignent l’Église, anime en profondeur les conférenciers depuis Lacordaire.

Jésuites et dominicains vont alterner dans ces conférences sacrées : le P. Félix, s.j, de 1853 à 1870, le P. Monsabré, o.p., de 1872 à 1890. Le fondateur de l’Institut catholique, Mgr d’Hulst, les assure entre 1891 et 1896, puis les dominicains occupent le premier tiers du XXe siècle (avec l’interruption d’un Oratorien, le P. Sanson (1925-1927), dont les textes sont rédigés par son confrère, alors interdit de parole, le philosophe Laberthonnière). Ce fut ensuite le tour des jésuites (les Pères Pinard de la Boullaye 1929-1937, Panici 1941-1945, Riquet), L’alternance des jésuites (Sintas, Thomas, Calvez) et des dominicains (Carré, Bro, Bruguès) a été reprise. Plus récemment, les conférences ont été prêchées par le Père Armogathe, des archevêques des cinq continents à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, le Père Joseph-Marie Verlinde, le cardinal Poupard, les cardinaux des diocèses partenaires du Congrès International pour la Nouvelle Evangélisation (Lustiger, Schönborn, Erde, Policarpo, Danneels).

 

 

En 2005, les conférences ont pris la forme qui est la leur cette année. Il s’agit d’un dialogue où la foi chrétienne et la pensée contemporaine s’expliquent l’une l’autre sur un grand sujet de société.

En 2005 : "Foi et Raison" Les conférences ont été confiées à Jean-Luc Marion, au P. Frédéric Louzeau, Marcel Gauchet, au P. Antoine Guggenheim, à Marguerite Harl, à Philippe Sers, à Catherine Grenier, au P. Patrick Faure, à Jean-Louis Chrétien et conclues par le cardinal Cottier.

En 2006 : "Voici l’homme" Les conférences ont été confiées à Jean Vanier, Axel Kahn, Marguerite Lena, Michel Serres, Anne-Marie Pelletier, Julia Kristeva, au P. Brice de Malherbe, Marie de Hennezel, au P. Henry de Villefranche, Claude Vigée, et conclues par Mgr Pierre d’Ornellas.

En 2007 : "Qu’est-ce que la Vérité ?" Les conférences ont été confiées à Pierre Manent, au P. Michel Fédou, à Philippe Boutry, au P. Gérard Pelletier, à Francis Balle, Bruno Frappat, Valère Novarina, Jérôme Alexandre, Monette Vacquin, au P. Alain Mattheeuws et conclues par Mgr André Vingt-Trois.

En 2008 : "Qui dites-vous que je suis ?" Les conférences ont été confiées à Claude Lepelley, au P. Rafic Nahra, à Jean de Loisy, Benoît Chantre, François Villeroy de Galhau, au P. Edouard Herr, à Maurice Godelier, Mgr Jérôme Beau, Fabrice Midal et Rémi Brague et conclues par le Cardinal André Vingt-Trois.

En 2009 : "Saint Paul, juif et apôtre des nations : sa personnalité, sa mission" Les conférences ont été confiées à Alain Decaux, Giorgio Agamben, au P. Éric Morin, à Chantal Delsol, à Mgr Job Getcha, à Mgr Pierre Debergé, à Marie-France Baslez, au Pasteur Claude Baty et conclues par le Cardinal André Vingt-Trois.

En 2010 : "Vatican II, une boussole pour notre temps". Plus de quarante ans après, qu’est devenu le concile ? Les conférences ont été confiées à Monseigneur Éric de MOULINS-BEAUFORT, au Frère Enzo BIANCHI, au Père Denis DUPONT-FAUVILLE, au Père Dominique de LA SOUJEOLE, à Monsieur Michel CAMDESSUS, au Père Matthieu ROUGÉ, au Rabbin Rivon KRYGIER à Monsieur Dominique FOLSCHEID et conclues par le Monseigneur Jean-Louis BRUGUES.

 

 

Semaine Sainte et Pâques 2011 à Notre-Dame de Paris

L’accès à la cathédrale, lieu de culte catholique romain, est libre et gratuit. Pour assister à l’une des nombreuses célébrations liturgiques de la cathédrale (messes, offices…), il vous suffit de vous joindre à l’assistance quelques minutes avant le début de la célébration. La participation aux célébrations liturgiques est publique et gratuite, aucune réservation n’est nécessaire ni possible.
Il est simplement conseillé d’arriver 15 à 20 minutes à l’avance.
Participation in liturgical celebrations is open to the public and free of charge, it is not necessary and not possible to make a reservation. To attend services, please take any seat in the nave 15 to 20 minuts before services.

- Dimanche des Rameaux et de la Passion 17 avril 2011 : Office et Messes avec Rituel d’ouverture des portes de la cathédrale, Bénédiction des rameaux, Lecture de la Passion, Conclusion du cycle de Conférences de Carême
- Mardi Saint 19 avril 2011 : Concert de le Semaine Sainte
- Mercredi Saint 20 avril 2011 : Messe chrismale
- Jeudi Saint 21 avril 2011 : Office des Ténèbres, Messe en mémoire de la Cène et Procession au reposoir
- Vendredi Saint 22 avril 2011 : Office des Ténèbres, Vénération de la Sainte Couronne d’Épines, Office Choral, Chemin de Croix, Office de la Passion
- Samedi Saint 23 avril 2011 : Office des Ténèbres, Vigile pascale
- Dimanche de Pâques 24 avril 2011 : Offices, Messes, Audition au grand orgue

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits