Chargement Événements

« All Événements

  • Cet événement est passé

Navigation Événement

7 mars 2017

Concert : La Passion selon Buxtehude

Jours
:
Heures
:
Minutes
:
Secondes

7 mars à 20h30 - 21h30

Maîtrise Notre-Dame de Paris, Chœur d’adultes

Élèves du département de musique ancienne du Conservatoire de Paris

Henri Chalet, direction

Figure de proue du XVIIème siècle, Buxtehude sut attirer à lui la reconnaissance et le respect des jeunes générations. Alors qu’il n’a que 20 ans, Jean-Sébastien Bach entreprend un voyage à pied de 400 km jusqu’à Lübeck pour rencontrer le plus grand organiste d’Europe du Nord. Nikolaus Bruhns fut l’un de ses prestigieux élèves, Johann Pachelbel lui dédicaça une de ses pièces.

Renouant avec la tradition piétiste, Buxtehude compose ici un cycle de cantates, s’inspirant d’une série de poèmes pieux. Chacune de ces cantates célèbre la gloire d’un des membres de Jésus sur la Croix. Cette invitation au pardon et à l’espoir est dépeinte à travers le chœur, les solistes et l’ensemble instrumental, dans une démonstration convaincante passant par la détresse, le murmure et enfin le couronnement où le contrepoint et les vocalises s’y côtoient éternellement et préparent la transition esthétique qui va alors s’opérer dans l’esprit allemand.

//////////////////////////////////////

Programme

Dietrich Buxtehude (1637-1707) • Membra Jesu nostri :

« Ad pedes »

« Ad genua »

« Ad manus »

« Ad latus »

« Ad pectus »

« Ad cor »

« Ad faciem »

//////////////////////////////////////

Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris — ou plus simplement « Le Conservatoire de Paris » comme il est connu depuis toujours à travers le monde — a pour origine l’Ecole royale de chant et de déclamation, fondée en 1783, et l’Ecole de musique municipale fondée en 1792 pour former les instrumentistes de la musique de la Garde nationale. Réorganisé en 1795, il s’installe en 1796 dans les bâtiments de l’ancienne Ecole royale de chant et de déclamation, rue Bergère, actuelle rue du Conservatoire, dans le IXème arrondissement. Des cours de danse, de déclamation lyrique et dramatique, de maintien théâtral et de mouvement du corps complètent le programme d’enseignement en 1806. En 1911, le Conservatoire déménage dans un ancien collège de jésuites, rue de Madrid, dans le VIIIème arrondissement. En 1984, le Président de la République, François Mitterrand, décide d’intégrer le Conservatoire au projet de Cité de la musique à la Villette et inaugure en 1990 son nouveau bâtiment de 35000 mètres carrés, conçu par l’architecte Christian de Portzamparc. Placé sous la tutelle du ministère chargé de la culture, le Conservatoire est aujourd’hui un établissement public à caractère administratif d’enseignement supérieur. Il dispense un enseignement et une formation professionnelle de haut niveau dans les domaines de la musique, de la danse et des nouvelles technologies du son. Ces enseignements comprennent les connaissances théoriques et la maîtrise pratique nécessaires dans les activités suivantes : disciplines instrumentales classiques et contemporaines, musique ancienne, jazz et musiques improvisées, disciplines vocales, écriture, composition direction d’orchestre, musicologie et analyse, pédagogie et formation à l’enseignement, métiers du son, danse classique et contemporaine. La pédagogie repose également sur la mise en situation des élèves pour lesquels le Conservatoire organise environ 300 spectacles musicaux et chorégraphiques dans ses trois salles publiques ainsi que dans de nombreuses institutions partenaires en France et à l’étranger.

L’établissement accueille environ 1 350 élèves dont un peu plus de 17 % de ressortissants étrangers venus de 44 pays. Les élèves sont encadrés par un corps enseignant d’une qualité artistique confirmée et pour beaucoup, issus du Conservatoire de Paris, composé de plus de 400 artistes. Lieu de tradition et de rencontres artistiques au plus haut niveau, le Conservatoire est un laboratoire de création et d’innovation où toutes les expérimentations artistiques sont fortement encouragées, dans la lignée des artistes exceptionnels qu’il a formés depuis plus de deux siècles, de Hector Berlioz, Georges Bizet, César Franck, Gabriel Fauré, Claude Debussy à Olivier Messiaen, Betsy Jolas, Pierre Boulez, Thierry Escaich, Jean-François Zygel, en passant par les interprètes Jean-Pierre Rampal, Maurice André, et plus récemment, Cédric Tiberghien, Renaud et Gauthier Capuçon, Nicholas Angelich, David Frey, Lionel Bringuier, Bertrand Chamayou, Emmanuelle Haïm, Patricia Petibon…

Le Conservatoire est aujourd’hui dirigé par le compositeur et chef d’orchestre, Bruno Mantovani.

//////////////////////////////////////

Henri Chalet

Après avoir assuré les fonctions de chef de chœur assistant auprès de Lionel Sow à la Maîtrise Notre-Dame de Paris (Chœur d’enfants), et professeur d’écriture et de direction de chœur (Chœur d’adultes), Henri Chalet prend en septembre 2014 le poste de Chef de chœur principal de la Maîtrise Notre-Dame de Paris.

Diplômé du CNSM de Paris dans les classes d’écriture et du CNSM de Lyon en direction de chœur, Henri Chalet dirige, depuis 2010, le Jeune Chœur de Paris au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs / CRR de Paris. Il succède à ce poste à Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain dont il était l’assistant.

Il fut jusqu’en 2011, directeur artistique de la Maîtrise de Saint-Christophe de Javel avec laquelle il a enregistré entre autres le Requiem de Duruflé et les Psaumes d’Yves Castagnet (créations). Depuis 2011, il est régulièrement appelé à préparer le Chœur de l’Orchestre de Paris.

La notoriété de ces postes lui permet d’être chef invité au Muziekgebouw d’Amsterdam lors du festival Tenso pour la création d’une pièce de Léo Samama puis en 2010, lors de la Nuit de la Voix de la Fondation Orange à l’Opéra Comique.

Avec le Jeune Chœur de Paris, il participe à des enregistrements prestigieux auprès de Natalie Dessay, Karine Deshayes, Philippe Cassard ou encore avec Marie-Nicole Lemieux et l’Orchestre national de France, et enfin avec Sabine Devieilhe et l’orchestre Les Ambassadeurs.

Organiste de formation, et diplômé des CRR de Paris et Boulogne-Billancourt, Henri Chalet a été par ailleurs co-titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Versailles jusqu’en septembre 2014.

 

Détails

Date :
7 mars
Heure :
20h30 - 21h30
Catégorie d'Événement:
Site Web :
http://www.musique-sacree-notredamedeparis.fr/mardi-7-mars-2017--20h30

Venir