Chargement Événements

« All Événements

  • Cet événement est passé

Navigation Événement

4 avril 2017

Concert : Jesús, Agua y Fuego – Musiques espagnoles

Jours
:
Heures
:
Minutes
:
Secondes

4 avril à 20h30 - 21h30

//////////////////////////////////////

Solistes de la Maîtrise Notre-Dame de Paris :

María Lueiro García, soprano

Floriane Hasler, alto

Andrés Agudelo, ténor

Jesús Rodil Rodríguez, ténor

Andrés Prunell Vulcano, basse

Raphaël Mas, percussions

Yves Castagnet, orgue

Si les auditeurs connaissent bien la Maîtrise de Notre-Dame dans ses différentes formations de chœur, ces concerts leur permettent de découvrir les jeunes chanteurs du Chœur d’adultes sous un jour nouveau. On pourra en effet apprécier ici les qualités de solistes de ces jeunes musiciens, tous issus d’un cursus pédagogique complet et réputé.

Des formations variées – duos, trios, quatuors, mais aussi airs solistes – leur permettent d’explorer un large répertoire, de la Renaissance au XVIIIème siècle, ou même au-delà.

Monteverdi, Bach, Haendel, Charpentier, Lully ou Purcell sont autant de guides pour ces jeunes artistes qui viennent ici faire de la musique « autrement ».

The audience may be familiar with the Notre Dame Choir School performing in various ensembles, and these concerts will allow one to see the young singers of the adult Choir from a new perspective. One can appreciate the quality of the soloists and these young musicians, all whom follow a comprehensive and reputed course.

The various ensembles – duos, trios, quartets, but also solos – allow for the exploration of a large repertoire from the Renaissance during the 18th century and beyond.

Monteverdi, Bach, Haendel, Charpentier, Lully or Purcell are valuable guides for these young artists who have come here to play “different” music.

Programme :

Mateo Flecha (El viejo), El Fuego

Tomás Luis de Victoria, Asperges me

Francisco Guerrero, Mi ofensa es grande

Francisco Guerrero, Claros y frescos rios

Cristóbal de Morales, Dominus meus

Mateo Flecha, La guerra

Tomás Luis de Victoria, Lucis creator optime

Francisco Guerrero, Huid, Huid

Francisco Guerrero, O dulce y gran contento

Cristóbal de Morales, Asperges me

Mateo Flecha (El viejo), La bomba

Francisco Guerrero, Hombres victoria

//////////////////////////////////////

Raphaël Mas

Né à Paris en 1984, Raphaël Mas s’est formé à la Maîtrise Notre-Dame de Paris. Enfant-soliste, il y poursuit sans interruption ses études musicales jusqu’au diplôme supérieur d’études vocales, études complétées au CNSM de Lyon.

Il participe à de nombreux concerts, enregistrements et tournées, en soliste et/ou avec divers ensembles vocaux et instrumentaux (tels qu’ Alla Francesca, l’Ensemble vocal de Notre-Dame de Paris, Aquilon, Pierius, l’Ensemble Benjamin Britten, A Sei Voci, Sagittarius, Les Cris de Paris, Le Poème harmonique, l’Arpa Festante de Munich, l’Ensemble Barbaresque, l’Ensemble William Byrd, le chœur de chambre de Namur, Vox-Cantoris, ainsi que de nombreux autres ensembles spécialisés), concerts qui l’ont amené à chanter dans les principaux festivals français ainsi qu’à l’étranger.

Passionné de rythmes, il se produit comme chanteur et percussionniste au sein de diverses formations, notamment l’ensemble Lacertae fondé sous l’impulsion du serpentiste Patrick Wibart, ainsi que l’Ensemble vocal de Notre-Dame de Paris.

Son intérêt pour l’improvisation et la composition l’ont conduit à écrire plusieurs pièces commandées par des lieux tels que l’Abbaye de Pontigny et la cathédrale Notre-Dame de Paris (Veni creator Spiritus, pièce pour ensemble de solistes à 8 voix égales, cornet et vièle à archet, puis les Sept dernières paroles du Christ, pour ensemble de voix d’hommes, clarinettes basse et en sib), mais aussi par des ensembles vocaux (sa pièce Exode(s) – Au miroir du Grand Salve Regina pour trois voix de femmes, viole de gambe et percussions, a été créée et enregistrée par l’ensemble Lunaris). Sa dernière pièce en date, Old Song, a été écrite pour l’ensemble 4têt ‘ a cappella. Il est également l’auteur de plusieurs musiques de courts-métrages.

Jesús Rodil Rodríguez

Chanteur, compositeur et chef de chœur, Jesús Rodil a commencé à étudier le chant avec Pablo Carballido del Camino, en se perfectionnant en Italie avec Monica Bacelli, Gloria Banditelli et Gregory Bonfatti.

Actuellement il étudie le chant avec Rosa Dominguez et Paul Triepels à la Maîtrise Notre-Dame de Paris et le clavecin avec Silvia Rambaldi au Conservatoire “G.B.Martini” de Bologne.

Il a obtenu le Titre Professionnel de piano et de trompette au Conservatoire Professionel de Musique de La Corogne et le Titre Supérieur de Composition avec la qualification de Distinction du Conservatoire Supérieur de La Corogne. Grâce à une bourse de la Fondation Pedro Barrié de la Maza, il finalise un diplôme de maîtrise en composition chorale et direction de chœur avec Pier Paolo Scattolin et Francesco Carluccio au Conservatoire “G. B. Martini” de Bologne. Il obtient les notes les plus élevées et la mention « cum laude  » pour sa thèse sur le compositeur bolognese du XVI siècle Bartolomeo Spontone. En 2016 il termine un diplôme de maîtrise en chant avec une thèse sur Venetian Journal de Bruno Maderna au Conservatoire “G. B. Martini” de Bologne.

Ses interprétations : San Giovanni Evangelista dans La Resurrezione et Messiah de G. F. Haendel, le Texte dans Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de C. Monteverdi, Le Requiem de W. A. Mozart, Kantrimusik de M. Kagel, Coro de L. Berio. Il est soliste de la Cappella Marciana de Venise de 2013 à  2015.

Il a chanté avec The Lucerne Festival Academy Chorus, The JSB Ensemble of the Bachakademie of Stuttgart, The Carnegie-Hall Chamber Choir of New York, The World Youth Choir, El coro de voces blancas “El Eco”, El Coro de la Orquesta Sinfónica de Galicia, El Coro Cantabile, La Schola Gregoriana Benedetto XVI, Il Coro della Basilica di S. Petronio di Bologna, La Maîtrise Notre-Dame de Paris ; sous la direction de Christopher Howgood, Rinaldo Alessandrini, Simon Rattle, James Wood, Peter Phillips, Hans-Cristoph Rademann, Lorin Mazel, Alberto Zedda, Jesús López Cobos, Victor Pablo Pérez ; durant des concerts en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis .

Il bénéficie de divers cours de chant, dont ceux de Margreet Hönig, Gerd Türk, Ghislaine Morgan, Martin Wölfel, Ester Castriota, de direction de chœur avec Paolo Da Col, Stefan Parkman, Marco Berrini, Werner Pfaff, Lucio Golino, Tamara Brooks, Dom Nicola Bellinazzo et d’interprétation de la musique ancienne avec Enrico Casazza, Mauro Valli, Emilia Fadini, Giovanni Acciai, Ferdinando Tagliavini.

Chef adjoint du Coro Cantabile de La Corogne, il dirige en Italie l’Accademia dei Galanti ensemble et Il Coro dell’Orchestra Senzaspine. Il a remporté plusieurs prix de composition et le prix “Maldini” du conservatoire de Bologne. Sa transcription du troisième livre de madrigaux à cinq voix de Bartolomeo Spontone a été publié par Ut Orpheus Edizioni.

//////////////////////////////////////

Floriane Hasler

 Issue d’une famille de musiciens, Floriane Hasler intègre à 17 ans le Chœur d’adultes de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, dirigé par Lionel Sow puis Henri Chalet où elle poursuit une formation complète (anlayse, langues, direction, théâtre, …). Elle y reçoit l’enseignement de professeurs tels que Rosa Dominguez pour la technique vocale, Philippe Biros et Yves Castagnet en interpretation et Sylvain Dieudonné pour la musique médiévale.

Dans ce cadre, elle suit des masterclasses (avec Margreet Hönig, Anne le Bozec, Gerd Türk…) et travaille sous la direction de chefs renommés comme Fabio Biondi, Jacques Mercier, Patrick Fournillier, Gustavo Dudamel, et Sir Roger Norrington.

Parallèlement à sa formation, elle collabore avec plusieurs ensembles professionnels : la Tempête (dir. Simon-Pierre Bestion) dans les Vêpres à la Vierge de Monteverdi, Chronochromie (dir. Jean-Michel Hasler), Le Balcon (dir. Maxime Pascal) au festival de Saint-Denis. Elle collabore régulièrement avec l’ensemble de solistes Mora-Vocis (dir. Els Janssens-Vanmunster) avec lequel elle enregistre un disque de musique médiévale et comtemporaine (à paraître au printemps). Durant l’été 2016, elle intervient comme soliste dans le Requiem de Mozart aux festivals de Rocamadour et Sylvanès avec l’ensemble baroque de Toulouse (dir. Michel Brun).

En Mars 2017 elle sera la troisième Grâce dans l’Orfeo de Rossi sous la direction de Raphaël Pichon aux opéras de Versailles, Bordeaux et Caen.

//////////////////////////////////////

María Lueiro García

Diplômée en architecture de l’Escuela Técnica Superior de Arquitectura de La Coruña, María Lueiro García commence à étudier le chant avec le ténor Pablo Carballido del Camino à l’École de Musique de La Corogne (Espagne), en se perfectionnant en Italie avec Sara Mingardo au Conservatoire Benedetto Marcello à Venise. Actuellement elle étudie le chant auprès de Rosa Dominguez et de Paul Triples à l’école de chant de la Maîtrise Notre-Dame de Paris.

Elle participe à divers séminaires avec les professeurs de chant comme Alberto Zedda, Margreet Honig, Gerd Türk, Martin Wölfel, Kevin Smith, Werner Pfaff, Ghislene Morgan, Mirko Guadagnini, Edith Contreras, David Azurza et Ana Otxoa.

En 2015, elle débute à l’Opéra de La Corogne avec le rôle de Cleone dans Ermione (G.Rossini) avec l’Orquesta Sinfónica de Galicia sous la direction d’Alberto Zedda. Cette même année, elle participe également à La Corogne à La Flûte enchantée (W.A. Mozart) sous la direction de Josep Pons dans le rôle de Genius 1 et, en septembre 2015, elle interprète le rôle de Suor Dolcina dans l’opéra Suor Angelica (G.Puccini) sous la direction de Miguel Angel Gomez Martinez.

Elle joue le personnage de Belinda dans l’opéra Didon et Enée (H. Purcell) avec la chorale Cantabile, dirigée par Pablo Carballido, au Théâtre García Barbon de Vigo, au Théâtre Colon de La Corogne et au Teatro Jofre de Ferrol (Espagne). Dans le répertoire sacré elle interprète comme soliste le Magnificat RV 611, le Gloria RV 589 et le Beatus vir RV 598 de A. Vivaldi ; Messe in C k. 317 (dite “du Couronnement”) de W.A. Mozart ; Vesperae solennes de confessore K 339 de W.A. Mozart avec l’orchestre et le chœur Senzaspine de Bologne dirigés par Matteo Parmeggiani. Au cours de l’année 2014-2015, elle devient soliste de la Cappella di San Marco à Venise.

Elle acquiert une grande expérience en intégrant différents ensembles et chœurs : dans le cadre du groupe Inunum Ensamble elle effectue Le Lay de Fonteinne de G. Machaut à Feltre et Corona (Italie) ; avec l’ensemble Accademia dei Galanti elle effectue la messe à 12 voix l’Homme- Armé de G.Carissimi et un programme avec des motets de F. Guerrero, C. Morales et T.L. Victoria à Varese (Italie). Elle est étudiante la Maitrise Notre-Dame de Paris depuis 2015, participant aux concerts à la Cathédrale. En compagnie du World Youth Choir, elle effectue de nombreux concerts en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en France sous la direction d’Ana María Raga et Johan Duijck. En tant que membre de la chorale Cantabile, elle participe à divers opéras : La Bohème et Tosca (Puccini), Carmen (G.Bizet), Otello (G. Verdi), Parsifal (R.Wagner), avec la Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, l’Orquesta Sinfónica de Galicia y l’Orquesta Sinfónica de Castilla y León, sous la direction de Vasily Petrenko, Kemahl Khan, Antonello Allemandi et Miguel Angel Gomez Martinez.

Andrés Prunell-Vulcano

Né à Montevideo, Uruguay en 1982, sa carrière de chanteur commence en 2000, lorsqu’il était membre du Chœur municipal de la ville, avec Rosemarie Rodriguez, qui l’encourage à étudier le chant. Il travaille pendant 8 ans avec la soprano Alicia Pietrafesa Bonnet, se formant à l’opéra, à l’oratorio et au lied. A partir de 2007 il donne ses premières représentations publiques en tant que soliste à l’opéra de Montevideo, dans des œuvres telles que Carmen, Rigoletto, Il Trovatore, M. Butterfly, il Barbiere di Siviglia, Nabucco, sous la direction notamment de Reinaldo Censabella, Javier Logioia, Martin Lebel, Federico G. Vigil. En 2010, il fait ses débuts en concert avec la Philharmonie de Montevideo, après avoir obtenu le premier prix au concours organisé par les Jeunesses Musicales de l’Uruguay, sous la direction de Stanley Derousha.

En 2011 il obtient une place de basse dans le Chœur national de Uruguay, où il poursuit sa formation vocale et musicale en alternance avec son activité de soliste jusqu’en 2014, où il est invité à Paris pour se perfectionner au sein de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, avec Rosa Dominguez, Paul Triepels, Margot Modier, Philippe Biros et Yves Castagnet. Il chante sous la direction d’Henri Chalet, de Lionel Sow et de Sylvain Dieudonné. Passionné par la musique sacrée, il travaille également avec Helmuth Rilling, Kathy Romey et H.C. Rademann aux Bachakademies de Stuttgart et Weimar, en Allemagne, en faisant nombreuses tournées à travers l’Europe, l’Amérique du Sud et l’Afrique.

Dans le cadre du festival « Opera Joven » de Montevideo en 2015, il a interprété Don Alfonso dans Così fan tutte de W.A. Mozart, sous la direction d’Esteban Louise, avec une mise en scène d’Edgardo Rocha.

En 2016, Andrés Prunell-Vulcano incarne le rôle de Pilate dans la Passion selon Saint Jean de J.S. Bach, sous la direction de Philippe Pierlot. Il a récemment remporté la mention spéciale du Jury au Concours « Mozart »  de l’Orchestre de la Ville de Grenade.

Il vient d’interpréter les Vêpres solennelles d’un Confesseur de Mozart, avec l’Orchestre de chambre de Paris, sous la direction d’Ariane Matiakh.

//////////////////////////////////////

Yves Castagnet

Né en 1964 à Paris, Yves Castagnet a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans les classes d’orgue, d’harmonie, de contrepoint, de fugue, d’orchestration et d’improvisation. Ces études ont été récompensées par plusieurs premiers-prix,  dont un premier-prix d’orgue en 1985.

Il a remporté en 1988 le Grand-Prix d’interprétation du concours international « Grand-Prix de Chartres ». Il commence alors une carrière de soliste qui lui permet de se produire régulièrement en France comme à l’étranger.

Parallèlement à ses activités de soliste, Yves Castagnet consacre une très grande part de son temps au métier d’organiste liturgique. Il est depuis 1988 titulaire de l’orgue de chœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris où il accompagne quotidiennement les offices chantés par la Maîtrise de la cathédrale.

A la fois organiste et continuiste, Yves Castagnet est très attaché à l’accompagnement des chanteurs. Dans le cadre de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, il enseigne l’interprétation aux chanteurs du chœur d’adultes dont il accompagne régulièrement les concerts. Il est également invité par d’autres formations comme le Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm),le Chœur de Radio France ou le chœur de l’Université de Paris-Sorbonne.

Détails

Date :
4 avril
Heure :
20h30 - 21h30
Catégorie d'Événement:

Venir