Conférences de Carême

Tous les dimanches à 16h30 du 1er mars au 5 avril 2009

 

Pour ce Carême 2009, le Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, nous invite en cette année jubilaire à la réflexion sur Saint Paul, juif et apôtre des nations : sa personnalité, sa mission...
Ces conférences furent données par des personnalités catholiques ou non : historien, théologien, philosophe ou bibliste qui s’exprimeront sur l’actualité du témoignage et des écrits de Paul dans la culture contemporaine.

 

 

 

Dimanche 1er mars 2009 : « Paul, fondateur du christianisme ? »

par M. Alain Decaux, de l’Académie française.
Pour l’historien, Paul appartient au monde gréco-romain et au monde juif du premier siècle de notre ère. Le Nouveau Testament nous donne de le situer par rapport à Pierre, Barnabé, aux premiers disciples du Christ. Est-il le fondateur du christianisme ? Celui de qui dépend l’écart entre Jésus et l’Eglise, comme on tend à le dire ?

 

JPEG - 23.7 ko

D.R.

M. Alain DECAUX
Adolescent, Alain Decaux aimait tant l’Histoire qu’il a désiré en faire son métier. Plusieurs de ses ouvrages sont devenus des best-sellers : Victor Hugo, Histoire des Françaises ou encore L’avorton de Dieu, une vie de saint Paul. Homme passionné, il a voulu proclamer à la face du monde que l’histoire rendait heureux en s’adressant à l’immense public de l’audiovisuel. C’est ainsi qu’il est devenu l’homme de radio (La Tribune de l’Histoire), de télévision (Alain Decaux raconte), de théâtre et de cinéma que l’on connaît. Alain Decaux est aussi l’homme de grands combats : pour la reconnaissance du droit des auteurs et réalisateurs de télévision ; pour la restauration de l’enseignement de l’histoire à l’école ; pour la défense de la langue française. En 1979, il est élu à l’Académie française. Membre depuis 1985 du Haut Conseil de la Francophonie, il devient Ministre de la Francophonie de 1988 à 1991. Parmi ses dernières œuvres, notons le livre La révolution de la Croix. Néron et les chrétiens et le spectacle Jean-Paul II, en collaboration avec Robert Hossein, au Palais des Sports.

 

 

 

Dimanche 8 mars 2009 : « Jésus, Messie d’Israël ? »

par M. Giorgio Agamben, philosophe, et le Père Éric Morin, bibliste
Il s’agit d’éclairer la question du messianisme de saint Paul, de présenter et de discuter l’enjeu de sa christologie dont l’influence dans l’histoire dépasse les frontières visibles de l’Eglise pour rencontrer les fondations de la pensée occidentale.

 

JPEG - 25.1 ko

D.R.

 

M. Giorgio AGAMBEN
Philosophe italien, né a Rome en 1942, Giorgio Agamben a fréquenté les séminaires de Heidegger au Thor en 1966 et 1968. Il enseigne actuellement à l’université IUAV de Venise et au Collège de philosophie à Paris. Avec son ouvrage en plusieurs volumes Homo Sacer (1995-2008) il a ouvert une nouvelle direction pour la philosophie politique. Il a publié un commentaire à l’Epitre aux Romains (Le temps qui reste, 2000) et a travaillé sur la relation entre théologie et politique (Le Règne et la Gloire, 2008). En 2006 a reçu le Prix européen de l’essai Charles Veillon pour l’ensemble de son œuvre.

 

 

JPEG - 21.3 ko

© Sismondi

Père Éric MORIN
Le Père Éric Morin est né en 1963. Titulaire d’un baccalauréat de philosophie et d’un doctorat en théologie biblique, il est également diplômé de l’Ecole biblique et archéologique française. Ordonné prêtre en 1992 pour le diocèse de Paris, il est, depuis 2003, curé de Saint-Jean-Baptiste de Belleville (19e). Depuis 1994, il a donné plusieurs cours publics sur St Paul à l’Ecole Cathédrale. En 2008-2009, il participe à la faculté Notre-Dame (Paris) au séminaire sur Saint-Marc. Il a rédigé plusieurs ouvrages sur Saint Paul : le guide de lectures proposé par les évêques d’Ile-de-France Une année avec saint Paul (2008), Paul serviteur de notre joie, (Éditions Parole et Silence, 1999, Paris) et Les Corinthiens face à l’oracle de la Nouvelle Alliance (Études Bibliques, MM. J. Gabalda et Cie Éditeurs).

 

 

 

Dimanche 15 mars 2009 : « Un seul Seigneur pour tous les peuples »

Mme Chantal Delsol, philosophe, et un prêtre du Diocèse de Paris, théologien
Une des questions les plus débattues aujourd’hui, parmi les croyants comme parmi les athées, est l’apport de Paul à la réflexion sur l’universel. Comment s’inscrit-elle dans la tradition biblique ? Comment rencontre-t-elle l’héritage des Lumières et des autres traditions religieuses ? Qu’en est-il de l’universalisme aujourd’hui ?

 

JPEG - 22.5 ko

D.R.

Mme Chantal DELSOL
Chantal Delsol est docteur ès-lettres en philosophie. Elle est professeur à l’université de Paris Est, où elle a dirigé jusqu’en 2005 le Centre d’études européennes, et depuis lors l’Institut de recherche Hannah Arendt, qu’elle a fondé en 1993. Ses travaux de recherche l’amènent à travailler avec les pays du centre-est et de l’est européen. Sa réflexion, influencée notamment par Aristote, Hannah Arendt, Julien Freund et la pensée chrétienne et personnaliste, se déploie à partir d’une idée-force centrale : la singularité. De ce concept caractérisant l’homme, découlent plusieurs de ses combats philosophiques : le libéralisme politique opposé au totalitarisme, le fédéralisme et le principe de subsidiarité, l’autonomie, la famille, l’autorité. Chantal Delsol est également éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles. En 2007, elle a été élue membre de l’Académie des Sciences morales et politiques. Elle a publié une quinzaine d’essais philosophiques traduits en douze langues. En 2008, elle a publié son quatrième roman L’expédition Janus (Ed. du Rocher), a co-dirigé la rédaction de l’ouvrage collectif Liquider mai 68 (Presses de la Renaissance), et a publié Qu’est-ce que l’homme ? Cours familier d’anthropologie (Le Cerf). Chantal Delsol est l’épouse de l’ancien ministre Charles Millon, ils ont six enfants.

 

 

 

Dimanche 22 mars 2009 : « La chair et l’esprit »

par Mgr Job Getcha, théologien orthodoxe, et Mgr Pierre Debergé, théologien
L’anthropologie et l’herméneutique scrutent depuis deux mille ans les formules denses par lesquelles Paul exprime sa foi biblique et chrétienne en l’unité différenciée de l’être humain, homme et femme. Que disent vraiment ses textes ? Comment peuvent-ils nous guider aujourd’hui pour rencontrer les grandes questions que se posent la théologie et la culture contemporaine ?

 

Mgr Job GETCHA
Né à Montréal (Canada), dans une famille orthodoxe d’origine ukrainienne, l’archimandrite Job Getcha a fait ses études de théologie à Winnipeg (Canada), puis à l’Institut Saint-Serge de Paris où il a soutenu un mémoire de maîtrise en 1998. En 2003, il a soutenu une thèse de doctorat conjoint à l’Institut Saint-Serge et l’Institut Catholique de Paris. Il est professeur d’histoire de l’Église et de liturgie à l’Institut Saint-Serge, où il enseigne depuis 2001, et est également chargé d’un enseignement à l’Institut Supérieur de Liturgie de l’Institut Catholique de Paris. Il est affecté à la paroisse Saint-Serge à Paris, où il exerce son ministère pastoral depuis 2003. Il est membre du conseil de l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe occidentale, du comité mixte de dialogue catholique-orthodoxe en France et du groupe de travail catholique-orthodoxe Saint-Irénée. Il a été doyen de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge à Paris de 2005 à 2007.

 

Mgr Pierre DEBERGÉ
Mgr Pierre Debergé est originaire des Landes où il est né en 1956. Il a fait ses études à Rome où il a obtenu un doctorat en théologie et une licence en sciences bibliques. Il a été ordonné prêtre pour le diocèse d’Aire et Dax en 1981. Il est également diplômé de l’Université hébraïque de Jérusalem. Après avoir exercé diverses responsabilités pastorales à Mont-de-Marsan, il enseigne au séminaire de Dax et de Bayonne. Depuis 1995, il est professeur à la Faculté de Théologie de l’Institut Catholique de Toulouse dont il a été doyen entre 1999 et 2004, Il est Recteur de l’Institut Catholique de Toulouse depuis mars 2004. Mgr Debergé a écrit de nombreux ouvrages dont plusieurs sur Saint Paul, notamment en 2008 : Saint Paul, l’évangile de la liberté (éditions Paroles et Silence).

 

 

 

Dimanche 29 mars 2009 : « Religion et politique »

par Mme Marie-Françoise Baslez, historienne, et le Pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France
La situation historique de Paul et sa foi l’ont conduit à prendre position dans la question politique, voire théologico-politique. Comment sa réflexion nous concerne-t-elle aujourd’hui après tant d’avatars historiques du christianisme et au seuil d’un nouveau millénaire chrétien si différent ?

Mme Marie-Françoise BASLEZ
Marie-Françoise Baslez est ancienne élève de l’École Normale Supérieure. Agrégée d’histoire, elle est actuellement professeur d’histoire ancienne à l’Université de Paris XII, où elle dirige une équipe de recherche sur Le christianisme antique dans son environnement. Elle anime un séminaire de recherche à l’École Normale Supérieure sur les religions et les sociétés de l’Orient gréco-romain, consacré aux structures et au statut des communautés religieuses et à leur constitution en réseaux. Elle enseigne également l’histoire des débuts du christianisme au Centre Sévres – Facultés Jésuites de Paris. Sa biographie historique Saint Paul, publiée en 1991 et régulièrement rééditée, est considérée par les spécialistes comme un ouvrage de référence. Parmi ses publications récentes, on note une réédition augmentée de la biographie de 1991, Saint Paul, artisan du monde chrétien (Fayard), Bible et histoire. Judaïsme, hellénisme, christianisme (Folio Histoire), Comment notre monde est devenu chrétien (CLD). Elle a reçu le prix Chateaubriand 2007 pour Les persécutions dans l’Antiquité (Fayard).

 

Pasteur Claude BATY
Claude Baty est né 1947, en Charente-Maritime. Il est titulaire d’une maîtrise en théologie et d’un certificat d’études bibliques obtenu en 1971 à l’Institut Catholique de Paris. En 1972, il est envoyé en mission au service de l’Église évangélique du Congo. Parallèlement à ses activités pastorales à Orthez puis à l’Église Evangélique Libre de Paris-Alésia, Claude Baty présidera seize ans la commission synodale de l’Union des Églises évangéliques libres de France, de 1983 à 1999. Il assume aussi la présidence du Comité français de Lausanne, qui est un lieu de dialogue en vue de l’évangélisation, de 1993 à 2003. Son intérêt pour la Bible lui fait accepter la présidence de l’Alliance Biblique Française en 1997 et celle de la commission biblique de la Fédération Protestante de France en 2000. En juillet 2007, il devient président de la Fédération Protestante de France. Claude Baty est marié et père de deux enfants.

 

 

 

Dimanche 5 avril 2009 : « La connaissance mystique de Dieu chez le juif Paul »

JPEG - 26.4 ko

© Diocèse de Paris

 

par le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris
Le sommet de l’apport de Paul à la pensée religieuse tient tout entier à son enracinement dans le judaïsme qui lui donne le goût et le moyen de scruter la plénitude de la révélation historique du Dieu d’Israël dans le Christ. A notre époque traversée par un recul sans précédent de la connaissance de Dieu, Paul se propose comme le partenaire d’une expérience renouvelée de la dialectique de la foi et de la raison.

 

 

 

 

Pour suivre ces conférences

Y assister de 16h30 à 17h15 dans le nef de la cathédrale : l’entrée est libre.
Les conférences sont suivies de l’Office des Vêpres à 17h45 et de la messe à 18h30 présidée par le Cardinal André Vingt-Trois.

Suivre les radio et télédiffusions chaque dimanche :
- en direct sur France Culture (radio et internet) et KTO, Télévision Catholique (câble, satellite, internet) ;
- en différé à 20h suivi d’un débat autour des intervenants sur Radio Notre-Dame (100.7 ou par internet), les radios de la Cofrac et à 18h15 sur RCF.

- Les conférences seront suivies d’un dialogue avec les conférenciers de 20h45 à 22h au Collège des Bernardins. Ce débat sera retransmis en direct sur KTO et sur Radio Notre-Dame. Les auditeurs et téléspectateurs pourront poser leurs questions en direct, par téléphone.

En librairie à partir du 5 avril 2009 : textes des conférences publiés chez Parole et Silence.

 

Les "conférences" de Carême à Notre-Dame de Paris

En 1835, Frédéric Ozanam suggère à Mgr de Quelen, archevêque de Paris, d’inviter l’Abbé Lacordaire à donner dans la cathédrale Notre-Dame de Paris ses « conférences » pour l’Avent et le Carême. Elles eurent immédiatement un immense retentissement. Ozanam note un peu plus tard : Il nous semblait assister à la résurrection religieuse de la société actuelle. Pour s’adresser à l’ensemble de la société, Lacordaire et ses amis choisissent le titre alors nouveau de « conférences » plutôt que celui des « sermons » de Carême. A tous ses contemporains, quelle que fût leur position, Lacordaire parlait en témoin de la foi catholique dans les questions majeures que posait à la conscience humaine l’évolution de la société.
Les successeurs de Mgr de Quelen et de l’Abbé Lacordaire se laissèrent guider par la même orientation dans le choix des thèmes des « conférences ».

JPEG - 94.4 ko
Conférence de Carême dans les années 1950

D.R.

Ce titre de « conférences », étonnamment moderne, est donc contemporain des « Conférences de charité », les Conférences de Saint-Vincent de Paul organisées par Ozanam et ses amis : à son époque, le catholicisme français redémarre avec un dynamisme éclatant, dans les années d’un nouveau printemps pour l’Église, comme l’écrit l’historien Yves-Marie Hilaire. Le souci d’une formation chrétienne, chez tous les jeunes gens qui retrouvent ou rejoignent l’Église, anime en profondeur les conférenciers depuis Lacordaire.

Jésuites et dominicains vont alterner dans ces conférences sacrées : le P. Félix, s.j, de 1853 à 1870, le P. Monsabré, o.p., de 1872 à 1890. Le fondateur de l’Institut catholique, Mgr d’Hulst, les assure entre 1891 et 1896, puis les dominicains occupent le premier tiers du XXe siècle (avec l’interruption d’un Oratorien, le P. Sanson (1925-1927), dont les textes sont rédigés par son confrère, alors interdit de parole, le philosophe Laberthonnière). Ce fut ensuite le tour des jésuites (les Pères Pinard de la Boullaye 1929-1937, Panici 1941-1945, Riquet), L’alternance des jésuites (Sintas, Thomas, Calvez) et des dominicains (Carré, Bro, Bruguès) a été reprise. Plus récemment, les conférences ont été prêchées par le Père Armogathe, des archevêques des cinq continents à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, le Père Joseph-Marie Verlinde, le cardinal Poupard, les cardinaux des diocèses partenaires du Congrès International pour la Nouvelle Evangélisation (Lustiger, Schönborn, Erde, Policarpo, Danneels).

 

 

En 2005, les conférences ont pris la forme qui est la leur cette année. Il s’agit d’un dialogue où la foi chrétienne et la pensée contemporaine s’expliquent l’une l’autre sur un grand sujet de société.

En 2005 : "Foi et Raison" Les conférences ont été confiées à Jean-Luc Marion, au P. Frédéric Louzeau, Marcel Gauchet, au P. Antoine Guggenheim, à Marguerite Harl, à Philippe Sers, à Catherine Grenier, au P. Patrick Faure, à Jean-Louis Chrétien et conclues par le cardinal Cottier.

En 2006 : "Voici l’homme" Les conférences ont été confiées à Jean Vanier, Axel Kahn, Marguerite Lena, Michel Serres, Anne-Marie Pelletier, Julia Kristeva, au P. Brice de Malherbe, Marie de Hennezel, au P. Henry de Villefranche, Claude Vigée, et conclues par Mgr Pierre d’Ornellas.

En 2007 : "Qu’est-ce que la Vérité ?" Les conférences ont été confiées à Pierre Manent, au P. Michel Fédou, à Philippe Boutry, au P. Gérard Pelletier, à Francis Balle, Bruno Frappat, Valère Novarina, Jérôme Alexandre, Monette Vacquin, au P. Alain Mattheeuws et conclues par Mgr André Vingt-Trois.

En 2008 : "Qui dites-vous que je suis ?" Les conférences ont été confiées à Claude Lepelley, au P. Rafic Nahra, à Jean de Loisy, Benoît Chantre, François Villeroy de Galhau, au P. Edouard Herr, à Maurice Godelier, Mgr Jérôme Beau, Fabrice Midal et Rémi Brague et conclues par le Cardinal André Vingt-Trois.

 

Débat télévisé à l’issue des Conférences de Carême

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant à ces débats au Collège des Bernardins en cliquant ici.

Diocèse de Paris Notre-Dame de Paris 2013 Facebook Google Twitter Flickr Youtube Foursquare RSS
Français
English
Faire un Don
Calendrier
Horaires
Visites
Contacts
Newsletter
Crédits